Alcool-plaisir, fête, convivialité, détente…mais également alcool–accident, maladies, violence. Les statistiques montrent que l’alcool est responsable de plus de 40 000 décès chaque année.

alcool

L’alcool, qu’est-ce que c’est exactement ?

L’alcool est une substance psychotrope utilisée depuis des siècles dans nos civilisations. Cette substance est obtenue par fermentation de diverses végétaux (fruits, légumes ou céréales) riches en sucres comme le raisin (vin ou cognac), la poire (calva), l’orge (whisky, bières), la pomme (pour le cidre), la canne à sucre (rhum essentiellement), le riz (le saké, un alcool très rependu en Asie), la pomme de terre (vodka).

Depuis plusieurs dizaines d’années, la consommation d’alcool en France est en constante diminution (de moitié entre 1960 et aujourd’hui).

Comment l’alcool agit sur notre corps ?

L’alcool passe directement dans l’estomac et l’intestin, absorbé ensuite par le foie et se propageant ensuite dans tout l’organisme, dont le cerveau. Il est alors métabolisé par le foie en acétaldéhyde, et enfin, en acétate.

L’alcool a une dangereuse caractéristique : à l’inverse des autres drogues, elle n’agit pas sur un récepteur spécifique, elle interfère avec la presque totalité des systèmes de transmission cérébraux.

Lors d’une alcoolisation avancée, on constate une augmentation de la dopamine, de la sérotonine et des opioïdes endogène, qui eux, sont la traduction positive de l’alcool, son aspect “récompensant”. En revanche, le manque de boisson s’accompagne de leur affaiblissement, et va donc être source de stress, d’anxiété et de dépression chez le consommateur, donc d’une rechute si l’usager n’effectue pas un sevrage correctement.

Comme toutes les drogues, l’alcool active le circuit de la récompense, ce qui justifie ces effets d‘euphories intenses et de plaisir.

À la base l’alcool…

• Est un sédatif qui change la façon dont nous nous sentons.
• Pur, c’est un liquide incolore, inodore et inflammable.
• L’alcool en tant que médicament ne contient aucun nutriment pour le corps.
• Les boissons alcoolisées ont été utilisés dans de nombreuses sociétés et dans de nombreux contextes.

Alcool et commerce

  • L’alcool est un produit économique majeur qui est associé à des recettes gouvernementales très importantes ainsi qu’à des dépenses considérables pour les consommateurs.
  • L’Union Européenne est considérée comme le centre d’industrie mondiale de l’alcool, agissant en tant que le plus grand marché, et le principal producteur de boissons alcoolisées.
  • Les dépenses de marketing pour l’alcool par l’industrie de l’alcool en 2008 était de 82 M € (recherche Médias Nielsen), en hausse de 13 M € sur l’année précédente.
    Alcool et plaisir
  • Le fait que l’alcool améliore l’humeur des consommateurs à court terme est une des raisons majeures pour laquelle beaucoup de gens boivent et que le changement de l’humeur peut être régulé en fonction de la quantité absorbée.
  • Les boissons alcoolisées sont utilisées pour leurs propriétés d’antidépresseurs éphémère. Plus vous buvez, plus certaines parties de votre cerveau deviennent engourdies et plus l’alcool agit comme une drogue sédative.
  • Comme l’alcool se déplace rapidement vers le cerveau, elle agit comme un anesthésiant. La première partie touchée est le lobe frontal avec des effets immédiats de plaisir accrue, d’euphorie, de bonheur et l’expression générale d’une humeur positive.
  • Chez la plupart des consommateurs, ces sensations sont ressenties plus fortement en société que seul, isolé des autres.
  • On estime à 45 millions les personnes ayant déjà consommé (12-75 ans) de l’alcool en France. Les consommateurs réguliers sont estimés à 9,7 millions.

Pour plus d’informations, nous vous recommandons :

<

 

Menu Title