Les différentes sortes d’angines

Ce n’est rien, c’est une angine. » Erreur! Une angine n’est jamais rien. Bénigne, elle affaiblit toujours. Persistante, elle peut cacher une atteinte bactérienne aux conséquences graves.

L’angine est une inflammation aiguë et douloureuse d’une ou des deux amygdales palatines(situées au fond de la gorge) et du pharynx. Elle se traduit par une douleur située au fond de la gorge, à type de brûlure et de serrement, douleur aggravée par la déglutition.

Elle s’accompagne le plus souvent de fièvre, de maux de tête et de ganglions douloureux et légèrement gonflés au niveau du cou, d’un côté ou des deux côtés.

Les angines sont dues à une infection microbienne soit virale, soit bactérienne.

Les différentes sortes d’angines

Les angines rouges (érythémateuses)

Le fond de la gorge est rouge vif et les amygdales sont rouges et tuméfiées.

Les angines rouges et blanches (érythémato-pultacées)

La gorge et les amygdales sont rouge vif et il y a sur les amygdales des points blancs (enduit crémeux par taches); il y a parfois aussi des dépôts blancs au fond des replis amygdaliens. Ces angines sont en général dues au streptocoque.

Les angines à fausses membranes

Ces angines sont plus rares que les précédentes. Sur les amygdales, il y a des pellicules blanc nacré ou grises, très épaisses et adhérentes. Elles peuvent être dues à la mononucléose infectieuse fréquente chez l’adulte jeune. Ce type d’angine entraîne une fatigue prolongée.

Elles peuvent être causées par la diphtérie maladie heureusement rarissime aujourd’hui dans nos pays où les enfants sont vaccinés contre elle, et donc protégés.

Les angines vésiculeuses

Sur les amygdales, on observe des vésicules (petites cloques) qui s’ulcèrent rapidement. Les angines vésiculeuses sont souvent d’origine herpétique. On peut affirmer l’herpès si le patient présente en même temps une plaque d’herpès sur la lèvre.

Les angines ulcéreuses

Il existe une perte de substance au niveau de l’amygdale. Ces angines sont rares. Si elles atteignent les deux amygdales, elles peuvent indiquer une complication de leucémie.

Les examens complémentaires

Le médecin pourra demander un bilan sanguin, surtout s’il suspecte une mononucléose infectieuse. Il demandera éventuellement un prélèvement de gorge afin d’identifier le germe en cause. Si le médecin voit un patient quelque temps après une angine mal ou non soignée, il demandera une analyse de sang, ou d’urine s’il suspecte des complications de l’angine.

Les complications

Une angine non ou mal soignée peut avoir des complications locales, régionales ou générales.

Complications locales ou régionales

On peut observer une sinusite, une otite, une laryngite, une scarlatine. On peut observer également un phlegmon péri-amygdalien. Il apparaît au décours d’une angine banale datant de quelques jours. Il se caractérise par une fièvre à 390 une exagération lancinante et unilatérale de la douleur qui irradie vers l’oreille, la voix est nasonnée (le sujet parle du nez) et l’ouverture de la bouche est très difficile. Le phlegmon se traite par des antibiotiques et des anti-inflammatoires (en absence de contre-indication). Si une collection de pus s’est formée, elle doit être incisée par un médecin.

Complications générales

Les complications à distance peuvent être une septicémie (une infection du sang), une méningite, une glomérulonéphrite (atteinte rénale), un rhumatisme articulaire aigu (RAA) caractérisé par des douleurs articulaires aiguës, fugaces et mobiles, associées à de la fièvre, et souvent une atteinte cardiaque qui peut être définitive.

Le RAA était autrefois une complication fréquente et redoutable des angines, il est devenu rare grâce aux antibiotiques.

Les angines de l’enfant

Semblables à celles de l’adulte, elles sont toutefois rares chez le nourrisson et se manifestent à partir du 6e mois. En fait, elles deviennent fréquentes à l’âge scolaire.

Les traitements

Pour soulager la douleur, le médecin prescrira des anti-inflammatoires en l’absence de contre-indication, des antalgiques, des traitements locaux. Les antibiotiques traiteront l’infection.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE