Asthme : causes et prévention

Sifflements, essoufflement, oppression thoracique et épisodes de toux la nuit ou tôt le matin sont les signes de cette maladie chronique la plus courante chez l’enfant. L’asthme affecte aussi beaucoup d’adultes. Il est incurable, mais passe avec l’âge chez certains enfants. Il peut être fatal — plus de 180 000 personnes dans le monde en meurent chaque année — mais on peut le gérer pour qu’il n’interfère pas avec le travail, l’école ou les activités physiques.

Causes

Les voies aériennes des poumons ressemblent à un arbre (arbre bronchial) ; elles s’amenuisent au fur et à mesure des ramifications.

En cas d’asthme, les parois des bronches sont inflammées ou gonflées, ce qui les rend hyper- sensibles à des substances ne causant normalement aucun problème (acariens, poils d’animaux). L’exposition à l’un de ces déclencheurs provoque une crise : l’air a du mal à circuler dans les bronches, les muscles autour sont sujets aux spasmes et se contractent. L’inflammation de la muqueuse des bronches empire avec le rétrécissement de celles-ci. Le mucus sécrété les bouche davantage alors qu’elles sont déjà gonflées.

Les crises surviennent occasionnellement ou plusieurs fois par jour, selon la gravité de la maladie. Elles durent de quelques minutes à quelques jours, peuvent ne représenter qu’un désagrément occasionnel ou être fatales.

Contrairement à la BPCO, la restriction de la circulation d’air due à l’asthme ne dure que le temps de la crise. Sans traitement, cependant, l’asthme sévère peut entraîner un rétrécissement permanent des bronches.

Les causes restent un mystère, et les facteurs déclencheurs de crise sont nombreux. Pour beaucoup, ce sont des allergènes inhalés — acariens, poils d’animaux, allergènes issus des cafards, pollens et moisissures (de intérieur et de l’extérieur).

L’exercice physique est le déclencheur le plus fréquent, mais l’asthme peut être facilement contrôlé avec des inhalateurs avant de commencer l’activité. Les autres facteurs sont : infections respiratoires (comme le rhume), air froid ou humide (piscines), fumées, pollution aérienne, produits parfumés, sulfates dans le vin et les fruits secs, stress, aspirine et anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), fumée de bols ou de gaz, et allergies alimentaires et médicamenteuses.

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) est parfois associé à l’asthme, cause ou conséquence selon les cas.

L’asthme professionnel résulte de l’exposition diverses substances sur le lieu de travail — poussière de bois ou de céréales, poils d’animaux, fungus et produits chimiques.

Prévention

On ne peut pas le prévenir, mais les crises peuvent souvent être évitées. Il faut d’abord identifier et éliminer ce qui les déclenche c’est parfois difficile s’il s’agit d’un animal de compagnie. Toute personne ayant de l’asthme doit vivre sans tabac et aucune personne de son entourage ne devrait fumer non plus, où que ce soit, car les vêtements et les cheveux s’imprègnent de fumée.

Pour supprimer les autres facteurs déclencheurs, mettez matelas et oreillers dans des enveloppes anti-allergiques pour protéger des acariens. Rangez ce qui traîne et évitez les animaux en peluche dans les chambres. N’utilisez pas d’oreillers, couvertures ou couettes contenant plumes ou duvet. N’utilisez pas de détergents, lessives ou adoucisseurs parfumés à la maison. Réparez rapidement les fuites d’eau et limitez l’humidité de l’air ambiant (35 à 50 %) pour enrayer les moisissures. Si les animaux de compagnie sont concernés, gardez-les hors de la chambre de la personne asthmatique et à l’extérieur autant que possible. Lavez-les une fois par semaine et passez souvent l’aspirateur.  Gardez la cuisine impeccable, sans miettes pour éviter une infestation de cafards. Utilisez des pièges à cafards ou des poisons en gel, le cas échéant, pour vous en débarrasser.

Les médicaments au long cours comme les corticoïdes en inhalation permettent d’empêcher les crises d’asthme mais ne les soignent pas. Ils doivent être pris régulièrement en prévention, même en l’absence de symptômes.

L’immunothérapie — série d’injections pour réduire la réaction allergique à certaines substances — peut aussi atténuer les crises provoquées par ces allergènes, et réduire le besoin de médicaments.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here