Le cancer de l’estomac

Il touche plus fréquemment les hommes âgés et se développe en relation avec des infections chroniques, telles que celles provoquées par l’Helicobacter pylori, à l’origine d’ulcères gastriques et d’une irritation chronique de la muqueuse de l’estomac.

Parmi les autres facteurs favorisants on trouve : l’alimentation (excès d’aliments salés, fumés, ou contenant des nitrates et carence en fruits et légumes), le tabagisme et les antécédents familiaux.

Prévention

Il est recommandé d’adopter une alimentation riche en fruits et légumes et pauvre en aliments fumés ou contenant des nitrates. Même si cela reste à confirmer, des compléments en vitamine C (1 000 mg deux fois par jour) et en bêta-carotène (300 mg une fois par jour) semblent efficaces en prévention chez les sujets à haut risque. Mais cela reste controversé en raison de l’effet pro-oxydant à hautes doses des substances anti-oxydantes.

Un traitement antibiotique, contre les infections par Helicobacterpylori, peut se révéler utile.

Les symptômes

Les symptômes ressemblent à ceux d’autres pathologies de l’appareil digestif : il est donc important de consulter un médecin en cas de doute. Dans un premier temps, ce cancer entraine une gêne au niveau de l’abdomen, une impression d’être en permanence ballonné à l’issue du repas. Cela peut également entrainer des brûlures d’estomac, une nette baisse de l’appétit, un état nauséeux.

Aux stades plus avancés, il peut être à l’origine d’un changement de couleur des selles (noire) due à une hémorragie de l’estomac, de vomissements, d’un amaigrissement soudain, d’une jaunisse (ictère), de difficultés à déglutir et de l’accumulation de liquides dans l’abdomen (ascite).

En plus d’un examen poussé, le médecin prescrit en général un bilan sanguin, y compris une numération globulaire, pour vérifier le taux de globules rouges et blancs, de plaquettes et d’hémoglobine. Une endoscopie supérieure (oesophago-gastro-duodénoscopie ou EGD) peut également être utile.

Les traitements

La radiothérapie et la miothérapie peuvent être utilisées séparément ou combinées aux traitements ci-dessous.

Chirurgie

La gastrectomie subtotale est une ablation de la partie cancéreuse de l’estomac ainsi que de tout tissu et ganglion lymphatique environnant affecté.

L’utilisation d’un rayon laser pour enlever le tissu cancéreux ou l’électrocoagulation, qui détruit les lésions cancéreuses et contrôle les hémorragies grâce à un courant électrique, sont d’autres techniques utilisées.

Biothérapie

En cas de cancer de l’estomac en stade avancé ne répondant pas aux traitements traditionnels, certains patients peuvent participer à des essais cliniques de biothérapie. Ce traitement utilise des anticorps issus de l’ingénierie génétique pour renforcer les défenses naturelles de l’organisme contre le cancer.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE