Candidose : risques, traitements et types

0

Le Candida est un champignon (mycose) courant présent dans l’organisme et dans l’environnement. Il peut infecter n’importe quelle partie du corps, même si certains types de candidoses sont plus fréquents que d’autres.

Facteurs de risque

  • Système immunitaire affaibli
  • Greffe d’organe ou de moelle osseuse
  • Sonde d’alimentation ou cathéter
  • Chimiothérapie et radiothérapie
  • Infection bactérienne
  • Corticoïdes
  • Brûlure
  • Antibiotiques
  • Séjour prolongé à l’hôpital
  • Traumatisme sévère ou chirurgie
  • Accouchement prématuré

Les différentes formes de candidoses

  • Candidose buccale. Egalement connue sous le nom de muguet, cette maladie touche la bouche et les régions avoisinantes. Les nourrissons, les personnes atteintes d’un cancer, du sida ou de diabète, ou les porteurs d’appareil dentaire, y sont plus souvent sujets. Elle se signale notamment par des plaques blanches dans la bouche et autour des lèvres.
  • Œsophagite. Fréquente après une chimiothérapie, c’est l’extension de la candidose buccale à l’œsophage. Difficultés à avaler (dysphagie) et douleurs thoraciques en sont les principaux symptômes.
  • Candidose cutanée. Lérythème fessier à Candida en est l’exemple-type. Des plaques rouges et humides accompagnées de petits boutons apparaissent sur la peau.
  • Candidoses génitales ou vulvo vaginite. Cette infection fréquente provoque irritations ou douleurs au niveau de la région vaginale. On note aussi des pertes vaginales blanches rappelant le lait caillé, des brûlures lors de la miction et des relations sexuelles douloureuses.
  • Candidose invasive Le Candida envahit la circulation sanguine, plus particulièrement si le système immunitaire est affaibli. Cette maladie grave est fréquente à l’endroit où les cathéters sont introduits, au niveau des plaies opératoires, suite à l’injection de médicaments par voie intraveineuse ou à des brûlures importantes.

Causes

Le Candida et diverses bactéries sont présents dans la bouche, les voies gastro-intestinales et le vagin.

En temps normal, le système immunitaire aide les bactéries à empêcher le Candida de provoquer une infection. En cas de changements au niveau du système immunitaire ou de la quantité de bactéries, le Candida peut alors en profiter pour envahir l’organisme.

Prévention

Une peau propre et sèche, une alimentation équilibrée et une consommation limitée d’antibiotiques protègent de la plupart des candidoses.

Diagnostic

La première étape passe par une anamnèse. Les candidoses buccales, cutanées et vaginales sont diagnostiquées par l’examen d’un échantillon de cellules.

L’endoscopie peut permettre de confirmer une suspicion d’œsophagite. Des analyses sanguines et, dans certains cas, une biopsie, sont utilisées pour établir le diagnostic de la candidose invasive.

Traitements

  • Médicaments. Des antifongiques comme le fiuconazole sont prescrits dans la plupart des candidoses.
  • Des études ont montré que les yaourts pouvaient contribuer à réduire la fréquence des candidoses génitales ou des candidoses buccales chez l’enfant.
  • Plantes médicinales. L’origan serait efficace pour éliminer certaines espèces de Candida. L’huile de l’arbre à thé et l’ail semblent donner des résultats prometteurs pour les candidoses génitales.

Voir aussi :

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE