Conjonctivite : Qu’est-ce-que c’est ?

C’est une inflammation de la conjonctive, la membrane muqueuse transparente qui tapisse l’intérieur des paupières et entoure le blanc de l’œil. Les symptômes sont les suivants : blanc de l’œil rouge ou rose, démangeaison, écoulement purulent, croûtes autour des paupières et sensation de « sable dans les yeux ».

Facteur de risque

  • Infections des voies respiratoires supérieures
  • Allergies
  • Contact avec des personnes atteintes de conjonctivite

Causes

D’origine bactérienne ou virale, la conjonctivite peut aussi provenir de facteurs environnementaux (allergie à certains produits de maquillage, au pollen ou à d’autres allergènes). La conjonctivite virale survient souvent à la suite d’un refroidissement ou d’une autre infection des voies respiratoires supérieures, les responsables les plus courants en étant les adénovirus.

La forme bactérienne est très contagieuse, il suffit de se frotter les yeux. Elle est très courante dans les écoles et les centres aérés, parce que les enfants infectés ne se lavent pas les mains après s’être touché les yeux.

L’ophtalmie néonatale est une forme de conjonctivite qui peut affecter les bébés à la naissance, si la mère est atteinte d’herpès, d’infections à Chlamydia ou de gonococcie. Ce type de conjonctivite peut s’étendre à tout l’œil et mener à la cécité si elle n’est pas traitée rapidement.

Prévention

Une bonne hygiène personnelle réduira le risque de contracter ou de répandre la conjonctivite. Ne vous touchez pas les yeux et apprenez à vos enfants à ne pas le faire non plus.

Lavez-vous souvent les mains et ne partagez pas les mêmes serviettes, gants et produits de maquillage.

Les substances qui ont déjà provoqué une conjonctivite allergique, tels
que certains mascaras ou produits nettoyants pour lentilles, ne devront plus être utilisées.

La conjonctivite des nouveau-nés sera évitée grâce à de bons soins prénataux et néonataux. Les femmes enceintes ont intérêt à passer des tests de dépistage des maladies sexuellement transmissibles, afin de se faire soigner si nécessaire. Le traitement des nouveau-nés par des collyres antibiotiques, utilisés dans de nombreux pays, est également susceptible d’éviter cette affection.

Diagnostic

N’hésitez pas à consulter un ophtalmologue en cas de symptômes. Le diagnostic est établi d’après l’apparence des yeux et, si nécessaire, par prélèvement d’un échantillon de l’écoulement pour confirmer une origine bactérienne.

La conjonctivite n’affecte pas les parties de l’œil impliquées dans la vue : il faudra donc trouver une autre cause en cas de troubles de la vision associés.

Traitements

Soulagez les symptômes en essuyant l’écoulement avec un coton-tige ou un linge humide. Lavez-vous soigneusement les mains avant et après votre traitement pour ne pas étendre l’infection à l’autre œil ou à vos proches.

Médicament

Une pommade ou un collyre antibiotique élimineront l’infection bactérienne.

La conjonctivite virale ne répond pas aux antibiotiques, mais le système immunitaire s’en débarrasse généralement en une semaine.

Des antibiotiques sont souvent prescrits pour prévenir une infection bactérienne secondaire.

Quant à la conjonctivite allergique, elle peut être traitée par un collyre antihistaminique.

Plantes médicinales

Le QatoorRamad (QR) est une formulation ophtalmique utilisée dans la médecine unani, antique système médical à base de plantes fondé en Grèce puis passé en Afghanistan et enfin en Inde. Il est efficace dans le traitement de la conjonctivite et sans effets secondaires notables.

Voir aussi :

Rhume des foins,
• Grossesse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here