Coup du lapin

Une force projetant brusquement la tête en arrière puis en avant peut blesser les os et les tissus mous du cou et autour. C’est le coup du lapin ou coup de fouet cervical. Les symptômes sont : douleur et raideur cervicales, mal de tête, douleur dans le dos et l’épaule, et vertiges. Certains troubles peuvent être associés tels que l’anxiété, la dépression, la fatigue, des perturbations du sommeil et des difficultés de concentration. Les symptômes peuvent apparaître juste après le traumatisme ou quelques jours plus tard.

Causes

Les accidents de voiture en sont une cause majeure. Une collision arrière ou un arrêt brutal projette la tête du conducteur et des passagers vers l’avant puis vers l’arrière au-delà de l’amplitude normale de ses mouvements, ce qui peut abîmer les muscles, les ligaments et le tissu conjonctif du cou ainsi que les vertèbres.

Autres causes : les montagnes russes et autres attractions rapides des fêtes foraines qui démarrent et s arrêtent subitement, les sports de contact tels que le rugby et les combats
avec coups et secousses.

Prévention

En voiture, l’appuie-tête peut réduire le risque de coup du lapin en cas de collision arrière. Réglez-le suffisamment haut pour y reposer la tête.

Diagnostic

Le coup du lapin est décelable grâce à certains symptômes, surtout si le patient a subi un accident. En cas de doute sur la gravité des symptômes, il est conseillé de consulter un médecin pour confirmer le diagnostic et se faire traiter, particulièrement si :

  • la force à l’origine du traumatisme était intense,
  • la douleur au cou est forte et persiste,
  • il y a eu perte de connaissance suite au traumatisme,
  • la douleur a disparu et a ensuite réapparu,
  • un bras ou une épaule est engourdie,
  • les mouvements de tête font mal.

Ces signes peuvent signifier que l’atteinte est plus grave et plus étendue qu’un simple coup du
lapin.

Traitements

Premiers soins et repos suffisent souvent, mais il faut parfois un traitement médical.

Repos

Ne soulevez rien, ne faites ni sport ni aucune activité pouvant surmener le cou, pendant
deux à trois semaines — temps généralement nécessaire à la guérison.

Évitez toute activité faisant pencher la tête en arrière.

Compresses chaudes

Une compresse chaude ou une bouillotte sur la zone douloureuse du cou peut soulager la douleur, relaxer les muscles et améliorer l’irrigation sanguine.

Médicaments

Des analgésiques tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et le paracétamol peuvent temporairement soulager la douleur. Si ce n’est pas suffisant ou si les mouvements de tête entraînent des spasmes musculaires, on peut prescrire des myorelaxants. Des recherches préliminaires suggèrent qu’un corticoïde (méthylprednisolone) en intraveineuse peut être bénéfique au stade initial du coup du lapin aigu, et qu’une injection de lidocaïne — anesthésique local — dans les zones musculaires sensibles (zones gâchettes) peut apaiser les douleurs cervicales chroniques.

Minerve

Si le cou fait mal à chaque rotation de la tête, un médecin peut recommander le port d’une minerve souple pendant deux ou trois semaines ; elle calme la douleur tout en allégeant la pression sur les muscles et les articulations cervicales atteintes, leur donnant le temps de guérir.

Kinésithérapie

Diverses techniques peuvent être utilisées pour favoriser la guérison, atténuer la douleur et restaurer l’amplitude de mouvement du cou : parmi elles, ultrasons, tractions, massages, mobilisation active, exercices et champs électromagnétiques pulsés, ainsi qu’application locale de glace et de chaleur et immobilisation par minerve.

La combinaison de traitements actifs est plus efficace que le repos et le port de la minerve. Il est possible que la kinésithérapie contribue à atténuer les symptômes, en favorisant la relaxation musculaire.

Chiropraxie

De nombreux patients se font traiter ainsi. Comme pour les techniques de kinésithérapie (dont beaucoup sont employées en chiropraxie), les études scientifiques n’en ont pas prouvé d’efficacité thérapeutique mais suggèrent un potentiel à soulager la douleur et à améliorer l’amplitude de mouvement.

Exercices du cou

Une fois que les atteintes cervicales ont commencé à guérir, le médecin peut suggérer quelques étirements des muscles du cou.

Acupuncture

Le coup du lapin et autres douleurs cervicales chroniques mènent fréquemment les patients vers l’acupuncture, mais il n’existe pas de preuve scientifique de son efficacité pour calmer ces douleurs.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here