Épiglottite : qu’est-ce que c’est ?

0

Infection et inflammation de l’épiglotte, le cartilage qui recouvre et protège la trachée lorsqu’on avale, l’épiglottite constitue une urgence médicale car l’inflammation peut provoquer l’asphyxie, à moins d’une intervention immédiate. Elle se signale par un mal de gorge intense et soudain, aussitôt suivi de fièvre, d’une respiration difficile et bruyante, et de difficultés pour avaler.

La présence de ces symptômes nécessite une consultation immédiate aux urgences de l’hôpital le plus proche. Rare, cette affection touche avant tout l’enfant, mais pas seulement.

Facteur de risque

  • Enfants entre 2 et 6 ans ;
  • Contact avec une personne souffrant d’épiglottite ou toute autre infection des voies respiratoires supérieures ;
  • Déficience du système immunitaire due à la maladie – cancer ou VIH – ou à la prise d’immunodépresseurs.

Causes

L’infection bactérienne à l’haemophilus influenzae de type b est la cause la plus fréquente, contre laquelle il existe un vaccin qui a réduit le nombre de cas. Toutefois, d’autres bactéries, voire certains virus, peuvent aussi être à l’origine de cette affection. Et le risque augmente lorsque le système immunitaire est affaibli par la maladie ou par la prise d’immunodépresseurs tels que la prednisone (ou cortisone).

Prévention

La vaccination prévient les causes les plus communes. Évitez tout contact avec quelqu’un souffrant d’épiglottite ou d’infection des voies respiratoires supérieures.

Consultez votre médecin si vous pensez avoir été exposé.

Diagnostic

Le médecin examine le larynx pour déterminer si l’épiglotte est rouge et gonflée. Pour une vue plus détaillée, il prescrira des radios du cou. Une analyse bactériologique d’un prélèvement sur gorge ainsi qu un test sanguin peuvent être demandés pour déterminer la cause spécifique de l’infection.

Si vous suspectez une épiglottite, n’examinez pas la personne vous-même : vous risquez de provoquer un spasme de la gorge et de bloquer la trachée en appuyant sur la langue pour regarder.

Traitements

L’intervention immédiate est essentielle pour empêcher l’infection d’asphyxier le patient ou de s’étendre au cerveau, aux poumons et ailleurs.

L’épiglottite doit être soignée à l’hôpital. On améliore en priorité la respiration, souvent grâce au masque à oxygène. Si ce n’est pas suffisant, le patient est intubé par la bouche ou par le nez, ou par trachéotomie si la gorge est trop gonflée, c’est-à-dire directement dans la trachée par une Incision pratiquée dans le cou. On combat l’infection avec des antibiotiques et l’inflammation de la trachée éventuellement avec des corticoïdes.

Prise à temps, l’épiglottite se soigne bien.

Voir aussi :

  • Vaccination,
  • VIH/Sida,

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE