Le glaucome : qu’est-ce-que c’est ?

Le glaucome se caractérise par une détérioration du nerf optique. Il est lié à l’augmentation de la pression de l’humeur aqueuse dans l’œil. Il peut n’y avoir aucun symptôme notable au début, mais lorsque la maladie progresse, le glaucome provoque une perte de la vision, brouille la vue et fait apparaître des halos autour des lumières.

FACTEURS DE RISQUE

• Plus de 40 ans
• Antécédents familiaux
• Mutation du gène myociline
• Lésion de l’œil
• Cataracte
• Tumeur oculaire
• Diabète
• Hypertension artérielle
• Maladie cardiaque
• Prise d’anticholinergiques (bloqueurs de la neurotransmission) ou de corticoïdes

D’autres symptômes sont les névralgies oculaires et faciales, les maux de tête, la sensibilité la lumière, le larmoiement et la rougeur des yeux. Le glaucome devient beaucoup plus fréquent avec l’âge et constitue une cause majeure de cécité chez les personnes âgées de plus de 60 ans.

Si on le traite à temps, on peut éviter une telle évolution.

CAUSES

Il y a cinq types principaux de glaucome. Pour les comprendre, il faut savoir que l’humeur aqueuse est un liquide produit dans l’œil quotidiennement. Chaque jour, la quantité produite correspond à la quantité éliminée. Les glaucomes surviennent lorsque l’on produit trop d’humeur aqueuse ou qu’on l’élimine mal.

La quantité d’humeur aqueuse dans l’œil augmente, et la tension oculaire monte. L’élimination de l’humeur aqueuse se fait dans l’angle irido-cornéen situé entre I iris (la partie colorée de l’œil) et la cornée (la membrane transparente qui entoure l’avant du globe oculaire).

Cet angle peut être ouvert ou fermé. Dans le glaucome à angle ouvert, ce sont les vaisseaux qui se bouchent ou qui fonctionnent mal. Dans le glaucome à angle fermé, c’est la fermeture de l’angle qui empêche l’élimination de l’humeur aqueuse.

Glaucome primaire à angle ouvert

Forme la plus courante du glaucome, c’est une maladie chronique qui survient lorsque les vaisseaux sont partiellement bouchés. Le vieillissement en est la principale cause.

Glaucome avec pression normale

Dans cette autre forme de glaucome à angle ouvert, la pression intra-oculaire est normale. Ce sont les vaisseaux qui fonctionnent mal.

Rare, cette forme de glaucome touche plus fréquemment les personnes d’ascendance japonaise.

Glaucome à angle fermé

Également appelée glaucome aigu ou glaucome à angle étroit, cette forme rare de glaucome peut survenir très rapidement. Les symptômes sont des douleurs, des nausées et une perte de la vue rapide. Il doit être traité en urgence pour éviter la cécité.

Glaucome secondaire

Il s’agit d’une complication d’une lésion de l’œil ou d’une maladie augmentant la pression intra-oculaire comme la cataracte, le diabète ou encore une tumeur. Mais il peut également s’agir d’effets secondaires dus à la prise de corticoïdes, susceptibles d’affecter le système de drainage de l’humeur aqueuse.

Glaucome congénital

Présent à la naissance, comme son nom l’indique, il consiste en une anomalie de l’angle irido-cornéen.

On le diagnostic généralement au cours de la première année de vie. La plupart des cas sont dus à une mutation génétique.

PRÉVENTION

Il n’y a aucun moyen de prévenir le glaucome. Il est cependant possible de réduire le risque de glaucome secondaire en se protégeant les yeux de toute lésion et en évitant d’avoir une pression artérielle trop élevée et un diabète.

Un examen des yeux permet de déterminer une prédisposition au risque de glaucome à angle fermé et assure un dépistage préventif.

DIAGNOSTIC

Le diagnostic de glaucome sera établi à l’aide d’un ophtalmoscope : cet appareil éclaire et examine le fond de l’œil et le nerf optique, tandis
qu’une lampe à fente, qui utilise un microscope puissant et un faisceau lumineux étroit, permettra d’étudier la cornée, le cristallin, l’humeur
aqueuse et la chambre antérieure.

Capitale dans l’établissement du diagnostic, la tonométrie mesure la pression intraoculaire ou tonus oculaire. Une pression normale est comprise entre 12 et 21 millimètres de mercure (mmHg). Plus élevée, elle est souvent
l’indication d’un glaucome.

D’autres examens peuvent être proposés.

TRAITEMENTS

Les traitements des glaucomes visent à réduire l’accumulation d’humeur aqueuse dans les yeux et la pression oculaire.

  • Trabéculoplastie au laser

Ce type de chirurgie au laser traite le glaucome à angle ouvert lorsque les médicaments ne suffisent pas.

Le laser élargit les canaux d’écoulement de l’humeur aqueuse pour améliorer celui-ci. Cette chirurgie parvient en général à réduire la pression intra-oculaire, mais on doit souvent continuer à prendre des médicaments après
l’intervention.

  • Iridotomie périphérique au laser

Il s’agit d’une chirurgie pratiquée en urgence pour traiter le glaucome à angle fermé. Un laser perce un minuscule orifice dans l’iris afin de faciliter l’écoulement de l’humeur aqueuse. On a parfois aussi recours à cette chirurgie de façon préventive, chez les personnes ayant un haut risque de développer un glaucome à angle fermé.

  • Cyclophotocoagulation au laser

YAG (CP YAG) Réservée aux patients souffrant d’un glaucome sévère, cette chirurgie réduit la pression intra-oculaire en détruisant une partie du corps ciliaire, la structure de l’œil qui produit l’humeur aqueuse.

Normalement, l’humeur aqueuse de l’œil circule par les orifices situés autour de l’iris.

Le glaucome survient en cas d’obstruction de ces orifices. La pression intra-oculaire augmente, comprimant le nerf optique et provoquant souvent la cécité.

  • Microchirurgie filtrante

Classique, elle consiste à ouvrir un petit orifice d’écoulement dans le « blanc » de l’œil.

  • Acupuncture

Cette thérapeutique semble pouvoir réduire la pression intra-oculaire, bien que cela ne soit pas encore formellement démontré.

  • Médicaments

Il en existe plusieurs qui visent à améliorer l’écoulement de l’humeur aqueuse, à en réduire la sécrétion, ou les deux à la fois.

  • Vitamine E

L’efficacité des traitements médicamenteux traditionnels est renforcée si on l’associe avec la prise de compléments de vitamine E.

  • Plantes médicinales

Le ginkgo biloba peut contribuer à traiter le glaucome avec pression normale en améliorant le champ visuel ou la circulation sanguine de l’œil, cependant il ne réduit pas la pression Intraoculaire.

  • Exercice

La bicyclette ou la marche rapide durant quarante minutes, au moins quatre fois par semaine, aide à réduire la pression oculaire.

  • Relation corps-esprit

Certaines techniques de relaxation et de biofeedback peuvent contribuer à contrôler la pression Intraoculaire.

À lire sur le même sujet : Hyper & hypotension artérielle,

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here