Hématurie : causes, diagnostic et traitements

L’hématurie est la présence de sang dans les urines. En très petites quantités, l’urine est trouble ou brunâtre et en quantités à peine supérieures, elle devient rosée, rouge ou brune (couleur thé ou cola). Des douleurs, de la fièvre, une miction fréquente, une augmentation ou une diminution de la soif, des nausées et vomissements, ou des diarrhées aideront à en identifier la Cause.

Les causes

L’hématurie peut avoir plusieurs origines, souvent bénignes. Les plus courantes sont les infections urinaires, des calculs rénaux, une blessure, la rupture d’un vaisseau sanguin en raison de la pratique d’exercices intenses ou de l’effort nécessaire à la miction en cas d’hypertrophie de la prostate, et certains médicaments dont les anticoagulants (qui fluidifient le sang), les salicylés (famille de l’aspirine) et la pénicilline.

Il est indispensable de consulter un médecin dans tous les cas, y compris pour les patients sous anticoagulants. L’hématurie peut aussi être provoquée par des tumeurs, une glomérulonéphrite (famille de pathologies caractérisées par une inflammation des structures de filtrage des reins) ou par des troubles de la coagulation, comme l’hémophilie.

On parle de fausse hématurie quand la consommation de certains aliments (betterave, rhubarbe, produits contenant des colorants alimentaires rouges et certaines boissons non alcoolisées) entraine une coloration rouge ou rosée des urines sans présence de sang.

Prévention

Boire beaucoup et courir sur des terrains souples évite l’hématurie due à des blessures. Les cyclistes utiliseront une selle rembourrée et se lèveront de la selle sur des terrains accidentés. Un régime approprié et certains médicaments réduisent les risques de formation de calculs rénaux en cas de prédisposition.

Diagnostic

Pour écarter tout risque de maladie grave, on pourra procéder un examen clinique, à un bilan sanguin et une analyse d’urines. Le médecin pourra aussi effectuer des radiographies de la vessie, des reins et de l’abdomen, une cystoscopie (examen de la vessie et de l’urètre l’aide d’un instrument inséré par l’urètre) ainsi qu’une biopsie.

Traitements

Il dépend de l’origine de la maladie. Il est fréquent qu’elle ne puisse pas être déterminée : il s’agit alors en général d’une hématurie bénigne.

Repos

Quand l’hématurie est provoquée par des exercices physiques, du repos et une hydratation appropriée suffisent souvent.

Médicaments

Des antibiotiques seront prescrits en cas d’infection.

Lithotripsie

Les calculs rénaux l’origine de l’hématurie peuvent être éliminés spontanément par l’organisme ou nécessite un traitement par ultra-sons (lithotripsie ou lithotritie) qui pulvérise les calculs.

Chirurgie

Selon leur taille et leur localisation, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour ôter les gros calculs et les tumeurs.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE