Insuffisance cardiaque congestive

Il ne s’agit pas d’un arrêt cardiaque mais de l’incapacité du cœur à pomper le sang efficacement, qui, de ce fait, stagne dans les organes. L’insuffisance peut affecter le côté gauche ou droit du cœur, ou les deux.

En cas d’insuffisance à droite cœur pulmonaire —, du liquide s’accumule dans l’organisme, particulièrement aux extrémités inférieures — pieds, chevilles et jambes — entraînant un œdème périphérique. Une insuffisance concernant les cavités cardiaques gauches peut provoquer une accumulation de fluide dans les poumons, entraînant congestion et oedème pulmonaires.

Causes

Toute maladie, malformation ou lésion des tissus cardiaques peut occasionner une insuffisance cardiaque congestive, mais les maladies coronariennes — dont l’angine de poitrine et la crise cardiaque — constituent la principale cause.

L’hypertension et le diabète sont d’autres causes majeures. D autres encore sont : cardiomyopathie , atteinte des valves cardiaques, arythmies, radio et chimiothérapies anticancéreuses, troubles de la thyroïde, alcoolisme, VIH/Sida, et usage de cocaïne ou autres drogues illégales.

Prévention

Le meilleur moyen est de prévenir les affections la provoquant. Si vous souffrez de maladie coronarienne, hypertension, autre cardiopathie ou diabète, suivez bien votre traitement.

Les changements de mode de vie peuvent être utiles. Ne fumez pas. En cas de surpoids ou d’obésité, il faut maigrir. Suivez les conseils diététiques suivants : réduisez les graisses et le sucre et/ou les hydrates de carbone, et mettez-vous au régime sans sel, le cas échéant.

Faites de l’exercice et restez ou devenez physiquement actif.

Diagnostic

Essoufflement, même au repos, fatigue et œdème sont les signes classiques. Antécédents médicaux, examen clinique et divers tests pourront écarter d’autres affections ayant les mêmes symptômes.

Des bruits anormaux dans le cœur et les poumons peuvent être détectés à l’auscultation.

Le test le plus important pour le diagnostic est l’échocardiogramme, qui utilise les ondes sonores pour fournir une mesure de l’efficacité de la pompe cardiaque — la fraction d’éjection (FE). Un cœur sain a une FE de 50 à 60 % voire plus ; en cas d’insuffisance cardiaque, la FE est de 400/0 ou moins.

Les personnes présentant un dysfonctionnement diastolique — une rigidité ventriculaire gêne le remplissage du cœur — peuvent avoir une FE normale alors que le cœur a du mal à se remplir de sang.

Le cathétérisme cardiaque consiste à introduire un flexible très mince dans une artère en injectant un colorant spécial visible aux rayons X. Cette angiographie coronarienne permet de visualiser les coronaires et le flux sanguin cardiaque.

Un électrocardiogramme (ECG) mesure le rythme et la régularité du battement cardiaque. Une radio du thorax permet de voir si le cœur est hypertrophié ou s’il y a du fluide dans les poumons. Un Holter contrôle la fonction cardiaque comme un ECG portable et est généralement porté pendant 24 heures ; il contribue à diagnostiquer des problèmes de rythme qui peuvent mener à l’insuffisance cardiaque.

Pour la scintigraphie, on injecte un colorant radio-actif dans une veine pour observer le fonctionnement de la pompe cardiaque. Un test d’effort peut révéler le comportement du cœur pendant l’activité physique.

L’examen sanguin le plus récent mesure le taux d’une hormone — peptide natriurétique de type B (PNB) — qui est élevé en cas d’insuffisance cardiaque. D’autres peuvent être faits pour écarter un problème thyroïdien qui peut occasionner une insuffisance cardiaque.

Traitements

Elle est incurable à moins qu’elle résulte d’une affection que l’on peut soigner, telle qu’un trouble de la thyroïde. On traite pour minimiser les symptômes et prévenir la progression des lésions.

Alimentation

Un régime hyposodé peut être nécessaire pour garder la pression artérielle sous contrôle et empêcher l’accumulation de liquide dans l’organisme. Une alimentation pauvre en graisses contribuera à empêcher les artères de se boucher. On peut aussi réduire l’absorption de liquides et de potassium.

Médicaments

Beaucoup peuvent améliorer la fonction cardiaque et enrayer les symptômes. Les diurétiques éliminent le liquide en excès dans les poumons, les pieds et les jambes et atténuent les symptômes. Les IEC (inhibiteurs de l’enzyme de conversion) et les bêta-bloquants font tous deux baisser la tension artérielle, agissant différemment pour soulager le cœur et augmenter
la durée de vie. La digoxine, de moins en moins utilisée permet au cœur de battre avec plus de force.

Plantes médicinales

L’aubépine (Crataegus oxyacantha), arbuste à fleurs de la famille des rosiers, est utilisée depuis des milliers d’années pour traiter l’insuffisance cardiaque congestive légère à modérée. On recommande deux à trois doses par jour, totalisant 160-190 mg (selon la concentration). Consultez un médecin avant d’en prendre pour ajuster le dosage, car l’aubépine peut accroître dangereusement les effets de la digoxine et de certains anti-hypertenseurs.

Exercice

L’effort aggravant souvent l’essoufflement qui accompagne l’insuffisance cardiaque congestive, les patients tendent à limiter leur activité — ce qui diminue leur forme physique et crée un cercle vicieux. Il est prouvé qu un programme d’exercices supervisés médicalement améliore la santé lorsque l’insuffisance est légère à modérée.

Oxygène

On peut en donner lorsque le niveau d’oxygène du sang chute.

Thérapie

Un soutien psychologique, tel que thérapie cognitive comportementale ou autre, contribue à atténuer la dépression (courante chez les patients atteints).

Chirurgie

Si l’insuffisance cardiaque s aggrave, on peut envisager une pompe cardiaque mécanique pour aider le cœur. Dans certains cas, la transplantation cardiaque est la seule solution.

Facteurs de risque

  • Plus de 65 ans.
  • Hypertension.
  • Antécédents de crise cardiaque.
  • Antécédents de souffle au cœur.
  • Valves cardiaques endommagées.
  • Cœur hypertrophié.
  • Antécédents familiaux de cœur hypertrophié.
  • Diabète.

 Avertissement

Si vous souffrez d’insuffisance cardiaque congestive, pesez-vous tous les jours. Appelez votre médecin immédiatement si vous remarquez un gain de poids soudain, cela pourrait indiquer une augmentation de fluide.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here