Maladie de Raynaud

0

Le froid et les émotions intenses entraînent chez les personnes atteintes un refroidissement des doigts et des orteils, avec changements de couleur et douleur. C’est bien plus grave que d’avoir juste froid aux mains et aux pieds.

Causes

Le corps répond normalement au froid en diminuant le flux sanguin vers les extrémités, rétrécissant les petites artères proches de la surface de la peau. En cas de maladie de Raynaud, cette réponse est exagérée, réduisant radicalement la circulation dans les doigts, orteils, oreilles, lèvres ou au bout du nez. Les petites artères des extrémités peuvent finir par s épaissir, diminuant encore plus l’irrigation.

La forme primaire de la maladie, sans cause identifiée, est la plus courante.

La forme secondaire — syndrome de Raynaud — résulte d’autres affections, particulièrement du tissu conjonctif ou maladies auto-immunes telles que sclérodermie, polyarthrite rhumatoïde ou syndrome de Sjôgren (absence de larmes). Les autres sont : maladie de Buerger, artériosclérose et syndrome du canal carpien.

Blessures, traumatismes à répétition, médicaments tels que bêta-bloquants et préparations à base d’ergot de seigle sont d’autres causes possibles.

Prévention

On ne sait pas prévenir la maladie, mais il existe des moyens d’éviter les accès. Cessez de fumer, car la nicotine est un constricteur des vaisseaux sanguins.

Evitez le froid, même la climatisation. Mettez un bonnet pour garder la chaleur. Mettez des chaussettes et des mitaines au lit. Portez des gants pour manipuler des aliments froids. On peut aussi utiliser des chauffe-mains chimiques dans les mitaines, chaussures ou poches. L’exercice favorise le bien-être global, mais parlez-en d’abord à votre médecin.

Diagnostic

Les crises durent d’une minute à plusieurs heures. La peau devient blanche alors que les artères spasment, puis bleuâtre par manque d’irrigation, et finalement rouge lorsque le sang revient. Le froid et l’insensibilité surviennent d’abord, suivis de picotements et de pulsations.

Le médecin peut faire un test de simulation du froid, induisant un accès avec de l’eau ou de l’air froid. Pour déterminer s’il s’agit de la forme primaire ou secondaire, on peut examiner au microscope les capillaires de la base des ongles (capillaroscopie).

Traitements

Il est essentiel de traiter la cause sous-jacente d’un syndrome de Raynaud. Une fois que la crise commence, réchauffez les mains et les pieds en les passant sous l’eau tiède, en les trempant dans un bol d’eau tiède — jamais chaude — ou encore mettez les mains sous les aisselles.

Médicaments

Des produits sur ordonnance, tels qu’inhibiteurs calciques ou alpha-bloquants, peuvent soulager en dilatant les petits vaisseaux ou en agissant contre l’hormone responsable de la constriction.

Relaxation

Le biofeedback contribue à éviter les crises déclenchées par le stress ou les émotions fortes. Il a été prouvé que l’entraînement autogène, procédure d auto-relaxation, atténuait les symptômes.

Acupuncture

Une étude, réalisée l’hiver à la faculté de médecine d’Hanovre (Allemagne), publiée dans le Journal of Internal Medicine en 1997, a établi qu’elle réduisait la fréquence des crises de 63 %.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE