Maladies de la prostate : les traitements

Les traitements sont adaptés en fonction de la cause.

Antibiothérapie

Les antibiotiques traitent la prostatite bactérienne.

 

Massages prostatiques

Le médecin masse la prostate pour réduire le volume de liquide et soulager les symptômes en cas de prostatite chronique.

Bains chauds

Les hommes souffrant de prostatite chronique peuvent prendre des bains chauds qui détendront les muscles et réduiront la sensation de brûlure qui survient lors de la miction.

Surveillance attentive

Le patient surveille les symptômes et signale tout changement observé. Cette solution n’est retenue qu’en accord avec le médecin et dans le cas où les symptômes provoqués par l’adénome ne sont pas une gêne.

Médicaments

Du finastéride ou des alpha-bloquants peuvent être prescrits afin d’inhiber l’action de l’hormone à l’origine du grossissement de la prostate.

Palmier nain ou chou palmiste(Serenoa repens)

Il a été démontré qu’un extrait naturel de cette plante réduit les symptômes de l’adénome de la prostate. En plus d’améliorer le débit urinaire, le palmier nain atténue la sensation de brûlure lors de la miction et la fréquence du besoin d’uriner.

Bêta-sitostérols

Des essais cliniques ont démontré qu’une préparation à base de glucoside
de bêta-sitostérol atténue les symptômes et le débit urinaire chez les patients souffrant d’un adénome de la prostate.

Grande ortie ou ortie commune (Urtica dzoica)

Cette plante est souvent utilisée en association avec le palmier nain dans le traitement de l’adénome de la prostate. Elle inhiberait la croissance de certaines cellules prostatiques, ce qui améliorerait le débit urinaire et le contrôle de la vessie.

Chirurgie

L’ablation de tout ou partie de la prostate peut réduire la constriction de l’urètre et soulager la pression intra-vésicale. En fonction du volume de la prostate, le chirurgien optera pour l’ablation totale ou partielle.

Au cours d’une procédure appelée résection transurétrale de la prostate (R TUP), le chirurgien procède à l’ablation partielle de la prostate à l’aide d un résectoscope. Une série de petites Incisions est effectuée sur la prostate et le col vésical pour relâcher les muscles entourant la vessie et améliorer le débit urinaire.
Lorsque la prostate est très volumineuse, une chirurgie ouverte permet d’en retirer les tissus. La peau est alors découpée au-dessus des os pubiens jusqu’à l’organe, qui est ensuite retiré couche par couche à l’aide du scalpel, de la cautérisation ou du laser.

Procédures non chirurgicales

Lors d’une thermothérapie par micro-ondes transurétrale (TM TU) ou d’un traitement par radiofréquence de l’hypertrophie bénigne de la prostate (TUNA), un cathéter est introduit dans l’urètre et de la chaleur est appliquée sur la prostate. Dans les deux cas, le médecin procède à une ablation partielle. L’hospitalisation ne dure que quelques heures et l’anesthésie est locale. La plupart des hommes retrouvent une activité normale au bout de trois jours.

L’augmentation du volume de la prostate, ou adénome, provoque un besoin fréquent et urgent d’uriner, l’impossibilité de déclencher le débit urinaire, des fuites au niveau du pénis et des difficultés à la miction. On observe parfois un peu de sang dans les urines.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here