Mauvaise haleine

La mauvaise haleine – également appelée halitose dans le jargon médical – est le fait d’avoir une odeur désagréable qui émane de la bouche. Bien que dans la plupart des cas, il ne s’agisse pas d’un problème de santé grave, il peut être incommodant pour les autres et même pour la personne souffrant d’halitose car ce problème peut provoquer chez cette personne d’importants complexes et une réticence à aller vers les autres.

 

Quelles sont les causes de la mauvaise haleine ?

Les causes de la mauvaise haleine sont diverses et variées. Ce problème peut être transitoire et faire suite à la consommation d’aliments comme l’ail, l’oignon ou certaines épices qui provoquent, jusqu’à ce qu’ils soient totalement métabolisés par le corps, une haleine malodorante.

La mauvaise haleine peut être aussi plus chronique et trouver son origine dans :

  • Une hygiène bucco-dentaire insuffisante. Les débris d’aliments se retrouvent coincés entre les dents et fournissent du substrat aux nombreuses bactéries qui peuplent la cavité buccale. Ces dernières vont dégrader ces débris en les dégradant en composés soufrés particulièrement malodorants. Une hygiène bucco-dentaire insuffisante va également favoriser à plus long terme l’apparition de plaque dentaire et de tartre, facteur de risque supplémentaire pour le développement d’une infection bucco-dentaire.
  • Une sècheresse de la bouche, le matin au réveil, suite à la consommation d’alcool, provoquée par le tabagisme ou lorsque l’on respire par la bouche plutôt que par le nez. La salive a, en effet, le pouvoir de limiter la prolifération des bactéries dans la bouche et donc la production de mauvaises odeurs. Certains médicaments ont aussi pour effet secondaire d’assécher la bouche et de provoquer de ce fait une mauvaise haleine.
  • Une infection bucco-dentaire.
  • La consommation d’alcool, la respiration par la bouche plutôt que par le nez et les désordres des glandes salivaires.

La mauvaise haleine peut être aussi un symptôme de maladies plus sérieuses telles qu’une infection des sinus ou de la gorge, certains cancers, le diabète, un reflux gastro-œsophagien ou encore une insuffisance rénale ou hépatique.

Comment prévenir ou traiter la mauvaise haleine ?

La meilleure des préventions est d’avoir une bonne hygiène bucco-dentaire en se brossant les dents, sans oublier la langue au moins deux fois par jour pendant 2 minutes. Ce brossage devra être complété par le passage du fil dentaire pour retirer d’éventuels restes d’aliments coincés entre les dents que la brosse à dents ne suffit pas à retirer. Il faut également consulter son dentiste, même en l’absence de problème dentaire évident, au moins une fois par an.

Lorsque le brossage des dents ne suffit pas à prévenir la mauvaise haleine, on peut également utiliser un bain de bouche antiseptique en complément du brossage qui permettra d’éliminer les bactéries dans la plaque dentaire résiduelle.

Afin d’assurer une bonne hydratation de la bouche, il est important de boire au moins 1,5 litres d’eau par jour et de stopper au mieux ou de limiter la consommation de tabac, d’alcool et de café qui ont pour effet négatifs, entre autres, de dessécher la cavité buccale. Mâcher des chewing-gums sans sucre peut également aider à augmenter temporairement la production de salive.

Si vous souffrez de sécheresse buccale chronique, il existe des solutions de salive artificielle ou des médicaments qui stimulent la sécrétion de salive. Parlez-en à votre médecin qui pourra, si besoin, vous prescrire un traitement adapté.

Si la mauvaise haleine est causée par une infection dentaire, seul un dentiste pourra solutionner le problème.

 

PARTAGER
Article précédentAphtes
Article suivantCancer colorectal

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE