Myélome multiple

Ce type de cancer touche les cellules plasmatiques (plasmocytes) qui génèrent des anticorps. Les cellules myélomateuses sont des cellules plasmatiques anormales qui prolifèrent. Le myélome se développant dans la moelle osseuse, il peut remplacer des cellules sanguines saines.

L’inefficacité des anticorps produits par les cellules plasmatiques multiplie les risques d’infection.

Les cellules myélomateuses peuvent aussi envahir l’os, provoquant le dépôt de grandes quantités de calcium dans le sang. Ces cellules produisent par ailleurs des anticorps appelés «protéines M». En cas de myélome multiple, les reins doivent faire plus d’efforts pour filtrer le calcium supplémentaire et les protéines M. Les malades sont de ce fait plus exposés à des risques d’insuffisance rénale.

Causes

Aucune cause n’a été identifiée.

Prévention

Éviter l’exposition à un rayonnement ionisant et à la dioxine contenue dans les pesticides aiderait à prévenir l’apparition d’un myélome multiple.

Diagnostic

Le myélome multiple est généralement diagnostiqué lors d’un bilan sanguin demandé en présence de symptômes tels qu’un état de grande fatigue et une perte de poids.

Des os douloureux, des fractures, une soif extrême, une température corporelle élevée, des infections récurrentes, des nausées, des vomissements, une constipation, une miction fréquente et des jambes engourdies sont d’autres symptômes.

Le bilan sanguin fait apparaître un taux élevé de cellules plasmatiques et de calcium. La présence de protéines M dans le sang est recherchée et une numération formule sanguine (NFS) est généralement effectuée car l’anémie accompagne souvent cette pathologie. Une ponction de moelle osseuse et une biopsie confirmeront le diagnostic.

Traitement

Chimiothérapie

C’est le traitement de première intention. Ensuite, une greffe de cellules souches pourra être effectuée pour restaurer la moelle osseuse : les cellules sont prélevées sur le patient avant la chimiothérapie.

Elles sont traitées pour éradiquer le myélome puis réimplantées (autogreffe). Il arrive qu’une personne saine donne des cellules souches (allogreffe).

Mode de vie

Un changement de mode de vie peut limiter les complications dues au myélome.

Un exercice physique régulier prévient les dommages osseux et la perte de calcium. Une hydratation constante aide les reins à mieux fonctionner. Adoptez une alimentation équilibrée et évitez la foule et les lieux où l’on peut contracter des maladies infectieuses.

Les facteurs de risques

  • Plus de 65 ans.
  • Population d’origine africaine.
  • Exposition à des radiations.
  • Exposition à des substances chimiques toxiques.
  • Antécédents familiaux.
  • Obésité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here