Œdème : qu’est-ce que c’est ?

Un excès de fluide peut s’accumuler dans différentes parties du corps et former un œdème. Un des plus courants et indolores est l’œdème périphérique aux chevilles, pieds et jambes. L’œdème pulmonaire — accumulation de fluide dans les poumons — est plus dangereux et peut être le signe d’une affection grave, comme l’insuffisance cardiaque congestive.

Causes

De nombreuses affections et maladies peuvent provoquer un œdème. Certaines sont graves, voire potentiellement mortelles, d’autres non. L’insuffisance cardiaque congestive est une des plus dangereuses. Une insuffisance cardiaque droite peut entraîner l’accumulation de liquide dans les poumons. Les jambes peuvent être aussi atteintes lorsque le cœur droit s’affaiblit.

Les affections pulmonaires chroniques telles que la BPCO et les insuffisances rénale ou hépatique peuvent aussi occasionner un œdème périphérique.

Autres causes : caillot sanguin, infections (ou antécédents infectieux) des jambes, insuffisance veineuse chronique, varices, brûlures (voir coup de soleil, inanition et malnutrition. Certains médicaments peuvent faire enfler les jambes ou les chevilles : inhibiteurs calciques contre l’hypertension, corticoïdes cortisone), anti-inflammatoires non stéroïdiens et antidépresseurs.

La station debout ou assise sur de longues périodes, particulièrement quand il fait chaud, peut entraîner un œdème. La grossesse peut aussi l’engendrer parce que l’utérus appuie sur la veine cave — principal vaisseau sanguin des jambes vers le cœur, ou à cause d’une pré-éclampsie  — affection potentiellement grave.

Prévention

Le meilleur moyen est de prévenir. Il faut traiter les maladies et affections entraînant l’œdème, telles qu’insuffisance cardiaque congestive, hypertension et maladie coronarienne.

Ne fumez pas : le tabagisme contribue aux maladies pulmonaires et cardiaques, qui peuvent causer un œdème.

L’exercice peut améliorer la circulation en améliorant le fonctionnement des veines dans les jambes. Des bas de contention peuvent être utiles. En position allongée, surélevez les jambes au-dessus du niveau du cœur, à moins que cela n’aggrave l’essoufflement.

Mangez peu salé car les aliments salés suscitent une rétention d’eau. Perdez du poids le cas échéant.

Si vous faites un long voyage, buvez beaucoup, levez-vous et marchez ou faites tourner vos chevilles et étirez vos mollets toutes les heures au moins, et ne portez pas de vêtements trop serrés autour de la taille.

Les personnes à risque d’œdème peuvent avoir besoin d’héparine de faible poids moléculaire (anticoagulant) avant de prendre l’avion.

Il est important de bien soigner la peau en cas d’œdème car coupures, égratignures ou brûlures cicatrisent moins vite et s’infectent plus facilement. Evitez compressions, blessures et températures extrêmes. Dormez ou reposez-vous sur un matelas réduisant la pression ou surélevez les pieds du lit.

Diagnostic

On classe les œdèmes selon qu’ils présentent ou non le signe du godet — empreinte creuse temporaire laissée par un doigt appuyé pendant cinq secondes sur une partie gonflée.

L’œdème pulmonaire (liquide dans les poumons) peut entraîner essoufflement, difficultés respiratoires en position allongée, réveil la nuit avec sensation d’essoufflement — plus encore lors de l’activité physique, avec parfois prise de poids significative. C’est une affection potentiellement mortelle qui nécessite un traitement rapide.

Si des symptômes graves apparaissent soudainement tels que crachat rose ou sanglant, troubles respiratoires et peau bleutée ou grisâtre, il faut un traitement d’urgence.

De nombreux tests peuvent être nécessaires pour déterminer la cause de l’œdème : électrocardiogramme (ECG), échographie par voie transoesophagienne, échocardiogramme, cathétérisme cardiaque, radios, tests des fonctions rénale et hépatique, examens de l’urine et du sang.

Traitements

Une fois la cause sous-jacente identifiée, il faut la traiter.

Alimentation

Diminuez la consommation de sel pour prévenir et traiter l’œdème. Il peut être également important de contrôler l’absorption de liquides et d’éviter l’alcool.

Il est parfois nécessaire de mesurer les quantités liquides ingérées et éliminées et de se peser quotidiennement.

Médicaments

Les diurétiques peuvent être prescrits pour aider le corps à éliminer l’excès de fluide. D’autres médicaments traitent les causes sous-jacentes telles qu’hypertension, insuffisance cardiaque congestive ou maladie coronarienne.

Plantes médicinales

La prêle des champs (type Equisetum) est utilisée en Europe comme diurétique pour traiter l’œdème et est considérée comme étant sans danger sur de courtes périodes. Il existe plus de 25 variétés de cette plante, ce qui rend difficile une standardisation du dosage.

Outre les médicaments sur ordonnance, il existe de nombreuses plantes médicinales possédant des propriétés diurétiques. La prêle (en extrait) est l’une des plus connues.

PARTAGER
Article précédentInsuffisance cardiaque congestive
Article suivantDermatites

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here