Péricardite

Le péricarde est une fine enveloppe membraneuse à deux feuillets, qui entoure le cœur, le maintient en place et le protège des infections. La péricardite est une inflammation due à une infection ou une irritation de cette membrane. Elle peut être aiguë (soudaine et très douloureuse) ou chronique (progressant lentement sans symptômes apparents). Elle peut être légère ou mortelle.

Causes

La péricardite aiguë est le plus fréquemment causée par une infection virale. Elle peut l’être aussi par la tuberculose, une infection bactérienne, voire parasitaire ou mycosique. Les autres causes possibles sont nombreuses : troubles cardiaques tels que crise cardiaque, myocardite, maladies auto-immunes, rhumatisme articulaire aigu, cancer, leucémie, insuffisance rénale, hypothyroïdie ; médicaments tels qu’anticoagulants, pénicilline ou phénytoïne ; ou même blessures à la poitrine. Il n’est pas rare que la cause reste inconnue, surtout en cas de péricardite chronique.

Prévention

On ne peut pas prévenir la plupart des cas. Les infections respiratoires devraient être traitées rapidement pour éviter les complications.

Diagnostic

La douleur thoracique due à un péricarde enflammé peut être ressentie comme une crise cardiaque : douleur aiguë et lancinante irradiant dans le cou, l’épaule, le dos et l’abdomen. Elle peut aussi être sourde et diffuse.

Parfois mois intense en position assise ou penchée en avant, elle augmente en respiration profonde et en position allongée. La respiration peut être tellement désagréable que le patient se tient la poitrine. Toux sèche, chevilles, pieds et jambes enflés, anxiété, fatigue, fièvre et essoufflement peuvent être associés.

N’ignorez pas les symptômes. Une des complications, la péricardite constrictive — le péricarde s’épaissit et se scarifie entraînant rétrécissement et contraction — peut occasionner une insuffisance cardiaque.

Une autre, grave, la compression aiguë (tamponade) du cœur, survient lorsqu’un excès de liquide s’accumule dans le péricarde et fait pression sur le cœur qui ne peut plus se remplir normalement.

Un médecin entendra à l’auscultation le bruit distinctif râpeux du frottement péricardique, absent lorsque le cœur est normal.

Le liquide présent dans la poche péricardique se voit sur radios du thorax, échocardiogramme, IRM ou scanner (plus sensibles). 90 % des patients atteints de péricardite aiguë ont un ECG anormal ressemblant à celui d’une crise cardiaque (que des examens de laboratoire peuvent écarter).

Traitements

Les cas légers s améliorent spontanément. Autrement, on traite la cause sous-jacente.

Médicaments

Les analgésiques soulagent la douleur, les AINS — aspirine et ibuprofène — ou les corticoïdes le cas échéant, réduisent l’inflammation. Si une infection est à l’origine, des antibiotiques ou des antifongiques sont prescrits.

Chirurgie

La péricardiocentèse draine le liquide. On peut aussi opérer en cas d’accumulation rapide de liquide ou si les symptômes suggèrent une réduction du flux sanguin vers l’organisme. La péricardite constrictive, chronique ou à répétition, peut nécessiter une péricardectomie — ablation d’une partie du péricarde.

PARTAGER
Article précédentAnévrisme
Article suivantMaladie de Raynaud

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here