Pharyngite : Qu’est-ce-que c’est ?

0
172

C’est une inflammation des tissus tapissant le pharynx (la gorge) communément appelée « angine » ou « mal de gorge », associant des sensations désagréables de picotements, de brûlure ou autre, plus pénibles le matin, au lever, et à la déglutition. Contrairement aux irritations causées par la fumée, les allergies nasales ou le surmenage vocal, l’angine est due à une infection. Elle guérit en général spontanément au bout d’une semaine.

Facteur de risque

  • Rhumes
  • Amygdalites
  • Angines à streptocoques

Un mal de gorge très douloureux ou durable peut signaler une maladie nécessitant un traitement médicamenteux, comme une angine à streptocoques, une mononucléose ou une amygdalite.

Il faut alors consulter.

Causes

Le virus du rhume, dont le premier symptôme est un mal de gorge, est la cause la plus fréquente de la pharyngite. L’angine est due soit à une infection de la gorge ou, indirectement, à une augmentation de la sécrétion de mucus des cavités nasales qui coulent dans la gorge et l’irritent.

Sa présence peut aussi être l’indication du virus de la grippe ou de la mononucléose.

Non soignées, les angines bactériennes, dont celles à streptocoques que l’on traitera aux antibiotiques, peuvent causer des complications graves telles que : le rhumatisme articulaire aigu (une maladie inflammatoire du cœur, des articulations, de la peau et du cerveau), la néphrite qui affecte le rein ou encore la bactériémie et le choc toxique au streptocoque (si la bactérie infecte le sang). Le mal de gorge est aussi un symptôme d’amygdalite.

L’écoulement de mucus et l’infection bactérienne ou virale font partie des nombreuses causes de l’angine. L’examen de la gorge permet de repérer un écoulement ou une modification de la muqueuse. L’analyse bactériologique d’un prélèvement déterminera s’il y a infection.

Prévention

L’angine survient la plupart du temps à la saison froide, propice aux affections respiratoires.

Elle est souvent contagieuse au sein de la famille. Il est conseillé de se protéger contre les rhumes et autres infections des voies respiratoires. Lavez-vous souvent les mains, surtout après avoir été dans un lieu public, ne vous frottez pas les yeux et ne vous mettez pas les doigts dans la bouche.

Diagnostic

Les symptômes, l’apparence de la gorge et une analyse bactériologique permettent de diagnostiquer une angine. Le médecin examinera la gorge à la recherche d’un écoulement ou d’une modification de la muqueuse.

Les yeux, la peau et les ganglions lymphatiques peuvent également signaler une inflammation.

L’angine à streptocoques, souvent plus grave que l’angine virale, offre les caractéristiques suivantes : présence de points blancs dans la gorge, fièvre, sensibilité des ganglions de chaque côté du cou, mal de tête, absence de symptômes de rhume (nez bouché).

Cependant, le diagnostic ne sera confirmé qu’à réception du résultat des analyses bactériologiques du prélèvement sur gorge identifiant les organismes responsables de l’angine.

Des examens complémentaires sont parfois demandés. La rougeur et la présence de mucus dans la gorge sont typiques de l’angine virale. Celle-ci peut être associée à un écoulement des fosses nasales ou des sinus dans l’arrière-gorge.

Dans les cas graves, la déglutition et parfois la respiration peuvent être difficiles.

Traitements

Ils varient selon la cause sous-jacente. Pour les angines virales, il s’agira de gargarismes d’eau chaude salée, d’antalgiques et d’absorption de liquides. Pour les angines à streptocoques, on prescrira des antibiotiques.

La plupart des angines disparaissent sans complication.

Médicaments

Quelle que soit la cause de l’angine, des analgésiques en vente libre comme l’ibuprofène ou le paracétamol, ainsi que des produits à usage local contenant un anesthésiant soulageront temporairement la douleur.

Les antibiotiques sont nécessaires en cas d’infection bactérienne et pour empêcher les complications.

Pastilles pour la gorge

Il en existe une grande diversité qui soulagent l’inflammation en lubrifiant la gorge et en anesthésiant les muqueuses.

Les pastilles contenant du zinc peuvent également enrayer les symptômes.

Plantes médicinales

Les sirops ou pastilles à base d’écorce interne d’orme rouge (ulmusfulva), un arbre originaire d’Amérique du Nord, apaisent le mal de gorge.

Avertissement

Consultez si votre angine dure plus de 15 jours ou si vous avez des éruptions cutanées, beaucoup de fièvre, des ganglions lymphatiques enflés dans le cou ou du mal à respirer. Un traitement immédiat pourrait s’imposer.

Mal à la gorge et difficultés respiratoires : consultez immédiatement.

Voir aussi :

Amygdalite,
• Néphrite,
• Mononucléose.

 

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE