Prévention des AVC

Il est important de prévenir la survenue d’A.V.C, car les lésions peuvent être importantes et durables, et leur traitement loin d’être satisfaisant. Les A.V.C. sont presque toujours dus à des maladies circulatoires, particulièrement l’artériosclérose ; aussi le meilleur moyen de prévention est de diminuer le risque de ces maladies.

On dispose de médicaments hypotenseurs, par exemple, pour diminuer une pression artérielle élevée, et des anticoagulants évitent la formation de caillots chez les patients qui ont une maladie valvulaire cardiaque.

Des recherches ont montré que des petites doses quotidiennes d’aspirine notamment peuvent diminuer l’agrégation plaquettaire chez les patients qui ont une maladie cardio-vasculaire. Les plaquettes sont des cellules particulières qui forment un caillot après une plaie ; elles peuvent parfois s’agréger sans raison apparente dans la circulation, provoquer un blocage temporaire et un A.I.T.

Le tabac, l’un des facteurs principaux du développement de l’artériosclérose, doit être évité, particulièrement chez les patients qui ont des antécédents d’accident vasculaire cérébral.

Le cholestérol ayant été rendu responsable du développement de l’artériosclérose, il semble préférable de faire des exercices physiques réguliers, de suivre un régime pauvre en graisses
et de surveiller son poids. Le diabète aussi peut entraîner une augmentation du cholestérol sanguin ; il nécessite donc un traitement précoce.

Chez certaines femmes, les contraceptifs oraux peuvent augmenter le cholestérol sanguin ; dans ce cas, il faudrait utiliser un autre moyen de contraception.

Bien qu’il ne soit pas prouvé que le stress entraîne des A.V.C., il peut contribuer à augmenter la pression artérielle qui entraîne alors des A.V.C. aussi faut-il éviter les stress répétés.

Un petit nombre de patients jeunes qui ont souffert d’A.I.T. ont un rétrécissement de l’une des artères cérébrales. Dans ce cas, il est possible de réaliser une opération qui contourne le blocage de l’artère et diminue ainsi le risque d’un accident plus grave.

Voir aussi :

 

PARTAGER
Article précédentComment bien choisir ses œufs ?
Article suivantTétanos

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE