Les bienfaits des autres sortes de protéines sur la santé des hommes

0

En ce qui concerne la consommation des protéines ainsi que leurs bienfaits sur la santé générale de votre organisme, nous vous invitons à vous reporter à cet article. Les objectifs ainsi que les aliments à consommer sont les mêmes pour les femmes que pour les hommes.

Quels sont les bienfaits de la consommation de graisses saines sur la santé ?

Santé du cœur

La consommation d’une ou deux portions par semaine d’huile de poisson dans l’alimentation réduirait de 25 % le risque de décès par maladie coronarienne. En remplaçant les protéines animales par des protéines de soja, on abaisse ainsi le risque d’affection cardiaque.

Santé de la prostate

La viande rouge contribue de manière significative à l’apport de graisses et de graisses saturées dans l’alimentation occidentale, dont le lien à une augmentation du risque de cancer de la prostate a été prouvé.

À Hawaï, une étude portant sur les habitudes alimentaires de 20 316 hommes a établi des corrélations entre la consommation de viande rouge et les 198 cas de ce type de cancer apparus sur une période de 15 ans ceux dont la consommation de bœuf se situait dans le
tiers supérieur avaient un risque accru de 60 % par rapport à ceux du tiers le plus bas.

Une étude sur 51 529 professionnels de la santé a prouvé un risque de cancer de la prostate métastasant supérieur de 50 % chez les plus gros consommateurs de viande rouge (effets des graisses saturées dûment pris en compte).

Une étude associe la consommation de lait de soja plus d’une fois par jour avec une baisse du risque de cancer de la prostate. Mais le bénéfice du soja dans le traitement de ce type de cancer n’a pas encore été clairement établi.

Les huiles oméga-3 jouent un rôle important en produisant des prostaglandines — composés proches des hormones — à l’effet anti-inflammatoire, anticoagulant et antitumoral chez l’animal. Une étude de 6 272 hommes de plus de 30 ans a montré un risque de cancer de
la prostate deux à trois fois supérieur chez ceux qui ne mangeaient pas de poisson par rapport aux consommateurs réguliers.

Santé du côlon

Une vaste étude a montré qu’une consommation plus forte de viande rouge et de charcuterie augmente le risque de cancer du côlon de plus de 50 % par rapport à une consommation supérieure de volaille et de poisson.

 

PARTAGEZ
Précédent articleRonflement
Prochain articleUlcérations buccales

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE