Sclérodermie : causes, diagnostic et traitements

Cette maladie rare induit le durcissement progressif de la peau et des tissus conjonctifs. Elle commence en général avec le durcissement de petites plaques de peau sur les mains et sur les pieds. Le phénomène gagne d’autres parties du corps et finit par toucher les organes.

La sclérodermie existe principalement sous deux formes. Localisée, elle touche la peau et les tissus situés immédiatement dessous. La forme systémique est plus dangereuse car elle atteint également les vaisseaux sanguins et les principaux organes tels que poumons, cœur, reins et appareil digestif.

Causes

La sclérodermie est due à une augmentation de la production de collagène dans les tissus organiques. Elle ne peut découler que de facteurs génétiques ou d’une exposition à certaines substances chimiques toxiques.

Prévention

Si la prévention est impossible, on peut en réduire les symptômes en ayant une pratique sportive régulière pour garder des articulations souples, en arrêtant de fumer, en évitant les aliments à l’origine de brûlures d’estomac et en ayant toujours chaud, même sous les climats les plus froids.

Diagnostic

L’apparition de petites plaques dures sur la peau signale souvent une sclérodermie. Une anamnèse faire apparaître des symptômes caractéristiques de la maladie. Un bilan sanguin permet de confirmer la présence dans l’organisme de certains anticorps qui attaquent les tissus conjonctifs. Une biopsie de la peau durcie aide à déterminer les anomalies cellulaires existantes et confirme le diagnostic.

La maladie de Raynaud est fréquemment associée à la sclérodermie. Les climats froids et le stress provoquent des douleurs au niveau des doigts, des orteils, des joues, du nez et des oreilles, qui s’engourdissent et changent de couleur. Des douleurs articulaires, des ulcères au niveau des coudes, des déformations des doigts, des mains et des pieds plus larges et des problèmes digestifs sont d’autres symptômes de la maladie.

Traitements

On vise à réduire les symptômes et à limiter les complications. Quand les problèmes de peau s’étendent, on les traite avec des agents hydratants. Des crèmes à base de corticoïdes aident à contrôler l’inflammation.

Luminothérapie

Le traitement de la peau inclut la minocycline et la luminothérapie : placer les lésions sous la lumière (photothérapie) semble en effet contribuer à les réduire.

Médicaments

Les problèmes circulatoires provoqués par la sclérodermie sont traités avec des médicaments qui dilatent les vaisseaux sanguins. Les patients se plaignent souvent de raideurs articulaires. Des agents antidouleur comme des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont utilisés pour atténuer douleur et raideur et sont parfois associés à des antirhumatismaux ou à des immunosuppresseurs qui aident à contrôler la réponse immunitaire à l’origine de l’inflammation.

Les problèmes digestifs tels que les brûlures d’estomac sont traités avec des antihistaminiques récepteurs H 2 et des inhibiteurs de la pompe à proton (IPP) qui limitent la quantité d’acide gastrique produite par l’organisme.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE