Sinusite : Traitement de la sinusite

Traitements

Voir aussi : Sinusite : Qu’est-ce que c’est ?

Il est important de soulager la douleur et la congestion et d’enrayer l’infection. La sinusite chronique nécessite souvent un traitement au long cours.

Hydrothérapie

L’hydrothérapie contrastée — des compresses chaudes et froides sont placées en alternance sur les sinus — soulage la congestion et la douleur.

Commencez par trois minutes de chaud, suivies de 30 secondes de froid, répétez le tout trois fois en finissant par le froid.

Les inhalations de vapeur facilitent également l’ouverture des sinus.

Chirurgie

Elle pourra être recommandée en cas d’anomalie structurelle du nez — une cloison déviée par exemple —, qui contribue à la sinusite en gênant la respiration.

Acuponcture

L’OMS recense la sinusite parmi les affections courantes que l’acupuncture peut soulager.

Naturopathie

Ce genre de thérapie peut soulager les symptômes de la sinusite, et permettrait aussi d’augmenter potentiellement les défenses du système immunitaire.

Elle agit aussi de manière préventive. On prend, par exemple, un mélange de plantes à base d’hydraste du Canada (hydrastis canadensis), d’achillée millefeuille (achillea millefolium), d’échinacée (echinacea) et d’indigo sauvage (baptisia tinctoria).

Mélangée à une solution nasale d’eau salée, l’hydraste du Canada dégage les sinus.

Médecine ayurvédique

Elle peut soulager les symptômes en cas de sinusite chronique .

Vitamines

Les anti-oxydants A, C et E fortifient le système immunitaire et peuvent réduire l’inflammation des sinus et le risque d’infection.

Zinc

Son action contre la sévérité et la durée des rhumes a été démontrée, diminuant ainsi le risque de sinusite.

Antibiotiques

Si une bactérie est à l’origine de la sinusite, ils peuvent éradiquer I infection.

Spray nasal aux corticoïdes

On les utilise parfois en cas de sinusite chronique ou importante pour réduire l’inflammation.

Ces corticoïdes passent peu dans le sang et comportent moins d’effets secondaires que ceux par voie orale. Cependant, ils ne sont pleinement efficaces qu’au bout de plusieurs semaines.

Alimentation

Un régime sain protège des rhumes et aide ainsi à réduire le risque de sinusite.

Ci-dessus, un scanner de la face d’un patient souffrant de sinusite, une affection très courante provoquant l’inflammation des membranes tapissant les sinus.

Le sinus du maxillaire droit est plein de mucus (en orange) à cause de l’infection.

Les aliments riches en anti-oxydants, comme de nombreux fruits et légumes, contribuent à la prévention des infections.

Buvez au moins 1,4 1 d’eau par jour. L’absorption de liquides fluidifie le mucus qui s’écoule plus facilement.

L’alcool, en revanche, tend à faire enfler les membranes des sinus.

L’esprit au service du corps : La réduction du stress est un facteur de prévention important.

Diagnostic

Le diagnostic est établi sur la base des symptômes et des antécédents médicaux. La sinusite chronique peut être cependant difficile à reconnaître, car les symptômes ressemblent à ceux du rhume ou de l’allergie : congestion nasale, mal de tête, mal de dents, écoulement nasal verdâtre, fièvre. On fait parfois des radios pour situer et déterminer l’étendue de l’infection, ou un prélèvement du liquide pour en déterminer la cause. Grâce à la nasofibroscopie, on peut voir l’intérieur des sinus avec une sonde constituée de fibres optiques souples introduite dans le nez.

En cas de sinusites à répétition, on examine parfois les cavités nasales à la recherche d’un blocage structurel, tel qu’une déviation de la cloison nasale.

Voir aussi :

Déviation de la cloison nasale,
• Polype nasal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here