Sinusite : Qu’est-ce que c’est ?

Très courante, cette infection des sinus (les cavités osseuses autour du nez) entraîne une inflammation de la membrane qui les tapisse. Les symptômes sont : douleur derrière les yeux, congestion du nez et du visage et difficulté à respirer par le nez, maux de tête et, dans les cas sérieux, fièvre.

Voir aussi : Sinusite traitement

Ils peuvent être associés à une diminution de l’odorat, des douleurs du maxillaire supérieur et des dents, une mauvaise haleine et un mal d’oreille.

Facteur de risque

  • Rhumes;
  • Allergies respiratoires ou alimentaires;
  • Abcès dentaire (infection des tissus autour de la racine d’une dent de l’arcade supérieure proche d’une cavité sinusale) ;
  • Nage dans une eau insalubre ;
  • Inhalation d’eau contaminée par des bactéries ou autres microbes ;
  • Blessures graves du visage entraînant des difficultés à respirer par une ou les deux narines.

Bactéries, virus et mycoses sont à l’origine de ces infections, qui sont soit aiguës (de quelques jours à une semaine) soit chroniques, nécessitant un traitement de longue durée.

Elles peuvent occasionner de graves complications, si l’infection se propage aux os du crâne, à l’œil, aux méninges (membrane recouvrant le cerveau), ou si un abcès ou un caillot de sang se forme.

Causes

En temps normal, les sécrétions des sinus s’écoulent dans le nez par de petits orifices, les méats.

Si ceux-ci se bouchent, le mucus secrété stagne alors dans les sinus, qui deviennent le siège des bactéries, virus et mycoses.

Les causes les plus fréquentes de cette obstruction sont les rhumes

Avertissement

Sauf prescription, n’utilisez jamais de sprays décongestionnants plus de trois jours de suite. Le recours excessif à ces produits accroît la sécrétion de mucus. et les allergies. Mais la sinusite peut également résulter d’un polype nasal, d’un abcès dentaire, de l’inhalation d’eau insalubre en nageant, d’une utilisation excessive de sprays décongestionnants pour le nez, de changements d’altitude ou de corps étrangers dans le nez.

Le risque est aussi accru en cas de déviation de la cloison nasale.

Mouchez-vous doucement, une narine après l’autre ; un mouchage trop énergique irrite la muqueuse et peut mener à l’infection.

Prévention

Certaines personnes sont particulièrement sujettes aux sinusites qu’elles tendent ensuite à enchaîner, surtout après un rhume.

Quelques précautions simples vous permettront de vous protéger.

Tout d’abord, prenez des mesures de prévention contre le rhume, notamment en vous lavant les mains souvent. Ensuite, ne fumez pas (et évitez la fumée des autres) — vous augmenteriez le risque d’allergie et d’infection des voies respiratoires supérieures. Mouchez-vous doucement, une narine après l’autre ; un mouchage trop énergique peut préparer le terrain pour la sinusite en irritant la muqueuse nasale.

Si vous souffrez d’allergies respiratoires, recherchez-en les causes et évitez toute exposition aux allergènes. La sinusite chronique est parfois une complication d’allergies alimentaires. Un régime d’éviction — on supprime certaines denrées pendant quelques jours pour voir si les symptômes s’améliorent —, permet d’identifier les aliments à l’origine de la sinusite.

Il est conseillé de le faire sous contrôle médical. Un spray nasal à base de corticoïdes, empêchant l’inflammation des cavités nasales et permettant au mucus de s’écouler normalement, peut également être prescrit.

Les gestes santé

Un humidificateur dans la chambre pendant l’hiver peut contribuer à empêcher les infections respiratoires, en gardant les cavités nasales humidifiées, et ainsi plus résistantes aux germes.

En cas de congestion due à une infection respiratoire ou à une allergie, mieux vaut éviter la plongée ou l’avion, car les changements de pression peuvent faire remonter le mucus dans les sinus. Si vous devez prendre l’avion, utilisez un décongestionnant avant et un spray nasal environ une demi-heure avant l’atterrissage.

Voir aussi :

Déviation de la cloison nasale,
• Polype nasal.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE