Les traitements du mal de dos

0

Il existe autant de traitements que de natures de mal de dos, autant dire beaucoup ! Voici cependant un rapide passage en revue des traitements les plus fréquemment rencontrés pour soulager le mal du siècle…

 

 

Les traitements médicamenteux

Comme de nombreuses douleurs, on peut soulager le mal de dos par la prise de médicaments antalgiques, plus couramment appelés anti douleurs.

Pour un mal de dos aigu, le médecin pourra prescrire un médicament à base de paracétamol pendant quelques jours, le temps que la douleur s’estompe et se fasse plus supportable. Si la douleur est de forte intensité, le praticien pourra prescrire des médicaments un peu plus « costauds » à base de codéine par exemple, s’il n’y pas de contre-indication médicale comme une allergie ou de difficultés respiratoires chez le patient.

Si la douleur est consécutive à une inflammation, le médecin pourra également prescrire des anti inflammatoires non stéroïdiens comme des comprimés à base d’ibuprofène par exemple.

Si la douleur est due ou s’accompagne de contractures musculaires, la prescription médicale pourra être accompagnée de médicaments dits myorelaxants ou relaxants musculaires.

Attention à ne pas abuser des antidouleurs en automédication. Même si, pour la plupart, il s’agit de médicaments accessibles sans ordonnance, ils ne sont pas sans danger lorsqu’on dépasse les doses recommandées ou lorsque l’on les mélange à d’autres médicaments !

Si le mal de dos persiste plus de 12 semaines, le médecin pourra prescrire des infiltrations. Il s’agit d’une injection de médicaments anti inflammatoires à base de dérivés de cortisone, le plus souvent, directement dans le siège de la douleur.

Les exercices et les manipulations

Si les médicaments réduisent la douleur, ils ne traitent pas la cause du mal de dos. Il faut donc bien souvent les associer à des exercices et/ou à des manipulations par des masseurs-kinésithérapeutes ou des ostéopathes.

Contrairement à une idée reçue, le repos et la sédentarité ne sont pas souhaitables lors d’un mal de dos. En effet, une sédentarité aurait pour effet de diminuer le tonus musculaire et à aggraver les symptômes. Seule une douleur intense et aiguë justifie le repos, au lit, mais pas au-delà de quelques jours.

Les professionnels de santé que sont les ostéopathes et les kinésithérapeutes pourront notamment recommander des exercices de musculation ou pratiquer des massages, des manipulations ou de la physiothérapie (stimulation électrique des muscles) afin d’agir sur les causes du mal de dos. Il sera nécessaire d’effectuer plusieurs séances pour observer un soulagement durable. Ils pourront aussi enseigner aux patients les bons gestes à adopter pour préserver leur dos et adopter une meilleure posture au quotidien.

La psychothérapie

Parfois, il faut soigner la tête pour soulager le dos ! En effet, certains maux de dos sont liés à un mal-être psychologique qui se répercute physiquement et provoque une véritable douleur. Soigner le mal-être psychologique par un suivi psychothérapeutique se révèle être parfois la solution pour soulager les maux physiques. Évidemment, un tel suivi est long et ses résultats ne se ressentiront pas immédiatement mais à plus long terme.

La chirurgie

Il arrive que des personnes ayant chroniquement mal au dos doivent subit une intervention chirurgicale. Ce traitement n’est réservé qu’à des douleurs dues à une sciatique, à une cruralgie ou bien en cas d’anomalies de la colonne vertébrale opérables.

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE