Les troubles des glandes surrénales

troubles des glandes surrénales

Les glandes surrénales sont deux organes triangulaires situés au-dessus des reins, qui secrètent différentes hormones dont les taux sont trop bas ou trop élevés en cas de dysfonctionnement.

Non traités, ces troubles peuvent provoquer des complications graves, comme l’hypertension, le diabète, l’ostéoporose, et même, dans certains cas, la mort.

Causes

Il existe plusieurs sortes de troubles, et leurs origines diffèrent. La maladie d’Addison est un manque d’hormones surrénales. Il s’agit le plus souvent d’une réaction auto-immune : le système immunitaire s’attaque à la partie extérieure des glandes surrénales (zone corticale), productrice de l’hydrocortisone, hormone de régulation de la tension artérielle et de la glycémie.

La tuberculose, les infections fongiques, les cancers et l’ablation des glandes surrénales sont d’autres causes possibles de la maladie. Elle peut aussi être l’effet secondaire d’un médicament anticoagulant.

Le syndrome de Cushing se caractérise par un excès d’hydrocortisone causé essentiellement par la prise quotidienne de corticoïdes, comme la prednisone, pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois. Un adénome, tumeur bénigne de l’hypophyse, peut aussi provoquer la maladie, la tumeur pouvant pousser l’hypophyse à produire une quantité excessive d’adrénocortico- trophine (ACTH), hormone qui stimule les glandes surrénales pour qu’elles produisent de l’hydrocortisone.

On parle de maladie de Cushing quand ce syndrome est provoqué par une tumeur de l’hypophyse ou par des tumeurs des glandes surrénales ou d’autres organes.

Le phéochromocytome est une tumeur de la glande surrénale d’origine inconnue qui provoque une production excessive d’adrénaline et de noradrénaline, hormones de régulation du rythme cardiaque et de la tension artérielle. Elle survient principalement chez les adultes jeunes et les personnes d’âge moyen. Plus de 90 % des cas de phéochromocytome sont bénins. Très rarement, les poussées d’hypertension dues au phéochromocytome peuvent entraîner un accident vasculaire cérébral mortel.

L’hyperaldostéronisme, ou syndrome de Conn, se caractérise par un excès d’aldostérone, hormone chargée de réguler le volume sanguin ainsi que le taux de sodium et de potassium.

Son origine est le plus souvent une tumeur de la glande surrénale, mais il peut aussi être la conséquence d’une insuffisance cardiaque, d’une cirrhose  ou d’une insuffisance rénale.

Prévention

Éviter les corticoïdes par voie orale réduit les risques de troubles des glandes surrénales.

Diagnostic

Un état de faiblesse et de fatigue et une variation de poids inexpliquée en sont des signes indicateurs. La maladie d’Addison provoque une perte d’appétit mais un fort besoin de sel, ainsi qu’une diarrhée chronique et l’apparition de plaques sombres sur la peau.

La maladie de Cushing entraîne des changements physiques visage arrondi et rouge, accumulation de graisse entre les épaules, formant une bosse —, une augmentation de la soif et de la miction, et une hypertension. Les hommes souffrent parfois de troubles de l’érection, et les femmes d’une absence de menstruations.

Les symptômes les plus courants du phéochromocytome sont une augmentation de la transpiration, des maux de tête et des variations de la tension artérielle.

Les symptômes de l’hyperaldostéronisme sont une hypertension, des maux de tête, des engourdissements et des paralysies périodiques.

Le diagnostic définitif est établi grâce à des analyses sanguines mesurant les taux d’hormones surrénales. Une analyse d’urine évalue le taux d’hormones et de potassium, souvent bas en cas d’hyperaldostéronisme. Lors du test de stimulation à l’ACTH un analogue synthétique de cette hormone secrétée par l’hypophyse est administré afin de stimuler les glandes surrénales pour qu’elles produisent de l’hydrocortisone.

L’imagerie médicale (IRM, scanner) permet de détecter des tumeurs de l’hypophyse ou de la glande surrénale.

Traitements

Maladie d’Addison

Cette maladie met en jeu le pronostic vital du patient.

Médicaments

Un traitement à vie à base de corticoïdes compensera la production insuffisante d’hydrocortisone. Des doses plus élevées de corticoïdes peuvent être nécessaires en cas de stress physique. Des compléments en DHEA, substance chimique produite par les glandes surrénales qui diminue naturellement avec l’âge, pourraient améliorer l’humeur et le bien-être général du patient. Certains malades ont également besoin d’une thérapie de substitution hormonale de l’aldostérone.

Plantes médicinales

 Plusieurs plantes chinoises et occidentales aux vertus adaptogènes sont parfois associées au traitement hormonal à base de corticoïdes, bien que leur efficacité n’ait pas été clairement démontrée.

Syndrome de Cushing

Tout traitement du syndrome de Cushing implique un suivi médical régulier afin de dépister d’éventuelles complications, comme le diabète, l’hypertension et l’ostéoporose.

Chirurgie

 Les adénomes et les tumeurs de l’hypophyse doivent être retirés chirurgicalement.

Radiothérapie

Une radiothérapie post-opératoire peut être nécessaire pour certaines tumeurs malignes.

Médicaments

Un traitement temporaire ou permanent à base de corticoïdes est souvent nécessaire.

Phéochromocytome

Chirurgie

L’ablation des tumeurs de la glande surrénale est souvent nécessaire.

Changement de mode de vie

Si l’hypertension persiste après la chirurgie, un traitement spécifique, consistant en une alimentation adaptée, de l’exercice physique et des médicaments, s’impose. Une alimentation pauvre en acides gras trans et saturés, et riche en fruits, légumes et céréales complètes aide à réduire la tension artérielle.

Hyperaldostéronisme

Chirurgie

 L’ablation d’une tumeur de la glande surrénale peut s’avérer nécessaire.

Médicaments

Des antagonistes de l’aldostérone peuvent être prescrits suite à la chirurgie ou à la place de celle-ci afin de réduire la production d’aldostérone.

Alimentation

Une alimentation pauvre en sodium est conseillée pour maintenir l’équilibre entre les taux de sodium et de potassium dans le sang.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here