Troubles veineux

Les artères transportent le sang oxygéné du côté gauche du cœur jusqu au corps, alors que les veines apportent en retour du sang appauvri en oxygène, au côté droit du cœur. Les veines doivent lutter contre la gravité ; les muscles des pieds et des jambes favorisent, en soutenant les veines, la remontée du sang vers le haut, et des valvules (petits clapets dans les veines) l’empêchent de couler en sens inverse.

Des problèmes peuvent survenir, tels qu’insuffisance veineuse chronique ou thrombose veineuse profonde (TVP). La première est l’incapacité à faire suffisamment remonter le sang, entraînant une accumulation dans les jambes. C’est rarement grave.

La thrombose veineuse profonde est la formation d’un caillot à l’intérieur d’une veine profonde située dans les muscles. Ce caillot peut se détacher et remonter vers le cœur pour aller se loger dans les poumons, causant une embolie pulmonaire, affection potentiellement fatale.

Causes

L’insuffisance veineuse chronique peut provoquer une TVP et, inversement, un caillot sanguin peut distendre les veines et entrainer une insuffisance veineuse chronique.

Insuffisance veineuse chronique

Lors de la marche, les muscles des jambes serrent les veines et le sang circule, mais en position debout immobile ou assise, le sang peut s’accumuler, faisant monter la pression veineuse.

Si les veines se distendent exagérément, c’est l’insuffisance veineuse chronique (IV C). Si les valvules s’abîment, des varices deviennent visibles sous la peau.

Thrombose veineuse profonde

L’inactivité favorise la formation de caillots sanguins ; ce qui explique que la TVP affecte surtout des patients hospitalisés. La position assise et l’alitement prolongés font que le sang s’accumule dans les veines, favorisant la formation de caillots.

La chirurgie, particulièrement de la hanche, du genou et les interventions gynécologiques, augmentent le risque de TVP car les vaisseaux sont touchés et la circulation est ralentie. Idem pour les fractures et les accouchements jusqu’à 6 mois après.

Œstrogène et pilule contraceptive accroissent le risque en augmentant la propension du sang à coaguler.

Les caillots se forment généralement dans le pelvis, la cuisse ou le mollet, bien qu’on puisse en trouver dans le bras, le thorax ou autre partie du corps.

Facteurs de risque

  • Insuffisance veineuse chronique.
  • Antécédents familiaux de varices.
  • Surpoids.
  • Manque d’exercice.
  • Fumeurs ou anciens fumeurs.
  • Grossesse.
  • Plus de 50 ans.
  • Position assise ou couchée pendant de longues périodes.
  • Thrombose veineuse profonde.
  • Opération ou blessure récente.
  • Fractures.
  • Accouchement dans les six derniers mois.
  • Œstrogène ou pilule contraceptive.
  • Antécédent de polyglobulie primitive essentielle.
  • Tumeur cancéreuse.
  • Troubles de la coagulation héréditaires ou acquis.
  • Obésité.
  • Antécédents de crise cardiaque, attaque cérébrale ou insuffisance cardiaque congestive.
  • Maladie inflammatoire intestinale.

Prévention

L’activité est la meilleure prévention contre tous les troubles veineux. Évitez la position assise, debout ou couchée pendant de longues périodes. Arrêtez-vous au moins toutes les deux heures pendant les longs trajets en voiture pour sortir vous étirer et marcher quelques minutes.

Pendant les vols longs, levez-vous et bougez si possible, ou fléchissez et étirez les chevilles environ 10 fois toutes les 30 minutes.

Lorsque vous êtes debout longtemps, contractez les muscles des jambes pour aider les veines à fonctionner. Si vous êtes assis ou couché, élevez vos pieds au-dessus du niveau du cœur.

Les patients hospitalisés à long terme peuvent mettre des bas élastiques pour garder une circulation adéquate. Des appareils pneumatiques, bottes gonflées d’air grâce à une pompe électrique, peuvent être placés autour des jambes pour aider le sang à circuler. Des anticoagulants ralentissant la coagulation sont prescrits aux personnes à haut risque de thrombose ou aux patients opérés. On encourage les patients opérés ou hospitalisés à se lever et à marcher dès que possible.

Diagnostic

L’œdème, gonflement des jambes ou des chevilles, est le principal symptôme de l’insuffisance veineuse chronique. Les lourdeurs de jambe, les jambes fatiguées, courbaturées, les crampes nocturnes sont également fréquentes.

La peau peut devenir brunâtre. Varices, pigmentations cutanées des chevilles, dermites et plaies ulcéreuses peuvent apparaître sur les jambes.

La TVP affecte généralement une seule jambe. Les symptômes sont : douleur spontanée, douleur à la pression, œdème, sensation de chaleur et souvent rougeur de la jambe. Mais près de la moitié des personnes n’ont aucun symptôme.

Les tests sont souvent les mêmes pour les deux affections. On mesure la pression sanguine dans les jambes. Un écho-doppler montre des images de la structure des veines, la vitesse de circulation veineuse et d’éventuels caillots. La phlébographie consiste à injecter un colorant spécial pour que les veines, et le cas échéant les caillots, soient visibles aux rayons X.

Des examens sanguins peuvent rechercher des causes héréditaires ou acquises d’une hypercoagulabilité — tendance accrue du sang à coaguler. Allez immédiatement aux urgences ou appelez le SAMU en cas de douleur thoracique, essoufflement, évanouissement ou perte de connaissance associés à une TVP ou à des antécédents de caillots.

Traitements

Certaines mesures de prévention sont les mêmes pour l’insuffisance veineuse chronique et la TVP, pas les traitements.

Insuffisance veineuse chronique

L’exercice physique est une composante essentielle.

Bas de contention

Ces bas élastiques serrent les veines et empêchent le sang de stagner. Si l’insuffisance est chronique, il faudra peut être en porter tous les jours.

Compléments

L’extrait de marron d’inde (Aesculus hippocastanum) est un traitement répandu en Europe. On recommande la prise toutes les 12 heures d’un produit standardisé contenant 50-75 mg d’esceine (le principe actif), correspondant à une dose de 300 mg deux fois par jour.

Le Pycnogénol, une marque brevetée d’extrait d’écorce de pin maritime français (Pinus pinaster) est une autre alternative, raison de deux doses par jour, totalisant 100-360 mg pendant un ou deux mois, avec ou après les repas à cause de troubles digestifs potentiels. Il peut interférer avec la chimiothérapie et les immunosuppresseurs.

Comme toujours, il faut discuter une prise de compléments avec un professionnel de la santé.

Procédures non chirurgicales

La sclérothérapie consiste à injecter un produit dans les veines affectées par l’insuffisance pour en réduire la distensibilité.

Chirurgie

L’éveinage consiste à enlever la veine saphène, veine superficielle la plus importante, proche de la surface de la peau. On procède parfois en même temps ou séparément à l’arrachage des varices à travers de petites incisions.

Thrombose veineuse profonde

Il est important d’empêcher les complications comme l’embolie pulmonaire.

Médicaments

Les plus courants sont les anticoagulants, qui ne diluent pas le sang mais retardent la coagulation. On donne de l’héparine (forme intraveineuse) aux patients hospitalisés ; et depuis peu, de l’héparine à faible poids moléculaire, en injection une à deux fois par jour, qui ne nécessite pas d’hospitalisation.

La warfarine est la forme orale (comprimé) de l’anticoagulant.

Les patients prenant des anticoagulants doivent faire vérifier périodiquement les facteurs de coagulation — leur INR devrait être compris entre 2 et 3.

Procédures non chirurgicales

La thrombolyse — injection par cathéter dans le caillot de produits pour le dissoudre — est rarement pratiquée sauf en cas de gros caillot. Les risques de complication hémorragique et d attaque cérébrale sont plus importants que ceux associés aux anticoagulants.

Chirurgie

La thrombectomie veineuse, rarement pratiquée, élimine les caillots dans les veines profondes. Une autre procédure consiste à introduire un filtre dans la veine cave — la grosse veine faisant remonter le sang de l’abdomen — pour empêcher les caillots détachés d’aller se loger dans les poumon ou le cœur.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here