Le dopage et les conduites dopantes

Qu’est-ce qu’une conduite dopante ?

On parle de conduite dopante à partir du moment où une personne est amenée à consommer un médicament ou une substance dite chimique afin de surmonter une épreuve réelle ou ressentie pour augmenter ses performances aussi bien intellectuelles, physiques (hausse de la force, de l’endurance, de la puissance), scolaires, artistiques.

dopage

Il y a bons nombres de conduites dopantes totalement différentes l’une de l’autre. En effet, il est impossible de comparer un étudiant qui va prendre des vitamines occasionnellement lors des périodes d’examens et un sportif qui va consommer régulièrement des anabolisants afin d’augmenter sa masse musculaire ou d’améliorer ses performances physiques. Ce dernier, grâce à ce genre de substances, récupèrera plus facilement et plus rapidement et développera également sa force et sa puissance.

On évoque le terme de dopage sportif  dès qu’une personne qui s’entraine ou qui participe à une épreuve sportive utilise un ou des produits appartenant à la liste des méthodes ou substances interdites par la loi.


Gagner du temps, être de plus en plus fort, améliorer ses performances… quelle sera la prochaine étape ?

Un grand nombre d’éléments interfèrent dans les intentions des utilisateurs et préparent l’individu à se doper :

  • Le sexe du consommateur. Les filles ont tendance à utiliser des produits comme les médicaments ou en encore les vitamines afin de développer ou de booster leurs performances cérébrales et donc scolaire, et les garçons au contraire consomment, en règle générale, deux fois plus que les filles des produits permettant de développer les performances sportives et physiques.
  • La contrainte ou l’obligation d’obtenir des résultats.
  • L’envie de s’intégrer auprès de ses collègues ou amis.
  • La pression mise par l’entourage sur l’importance des résultats.
  • L’âge, en effet le nombre d’utilisateurs est en hausse à partir de l’adolescence.
  • Le fait que les membres de la famille ne s’intéressent pas du tout à l’activité pratiquée pousse la personne à se surpasser pour attirer leur attention.
  • L’entourage que ce soit la famille, les amis ou les collègues d’entrainement qui eux aussi consomment des substances.
  • Le fait d’être isolé socialement : être éloigné de chez soi, de son lieu de travail ou d’études ou de sa salle d’entrainement.
  • Vouloir à tout prix être célèbre ou faire carrière dans cette activité.