Causes des troubles de l’érection et de l’impuissance

troubles de l'érection

Une investigation poussée est requise pour découvrir les causes des troubles de l’érection et de l’impuissance. Car le diagnostic est complexe. La problématique relève en fait souvent de divers facteurs associés, organiques et mentaux.

L’erreur la plus répandue est de croire que ces problèmes découlent uniquement de l’avancée en âge. Sans appel, cette conclusion n’incite pas à consulter + de ressources à ce sujet. La désinformation est de plus puissante dans un domaine encore tabou.

Côté physique

Il s’agira de mettre en lumière un problème “mécanique” et de cibler le traitement.

Les hormones

Une déficience en testostérone résultant de l’âge (DALA) ne facilite pas une bonne érection. La libido se met en berne, tandis qu’une atrophie osseuse et musculaire peut être observée. Ce déficit de l’hormone mâle induit humeur changeante et fatigue, propices aux perturbations érectiles.

Les artères

Qui dit bonne érection dit irrigation sanguine optimale.

  • L’hypertension artérielle et une maladie des reins contrarient la circulation, risquant de ne pas soutenir l’érection.
  • L’athérosclérose (artères épaissies et durcies) peut générer de l’impuissance, de même que la graisse du cholestérol qui limite l’afflux du sang vers le sexe.
  • Le diabète (surtout de type 2) altère aussi la circulation sanguine tout en abimant les nerfs transmetteurs des signaux du plaisir. L’érection sera molle (y compris chez un jeune homme).

À noter : passé 65 ans, attention au sel, à la prise de poids, à la sédentarité et à l’alcool.

Les troubles neurologiques

Une sclérose en plaques ou un AVC peut être responsable d’impuissance. Il arrive aussi qu’une opération de la prostate puisse contrarier l’érection (nerfs lésés), de même qu’une hypertrophie bénigne de cette dernière (HBP). Elle engendre fatigue, sommeil perturbé et baisse de libido, favorisant un terrain propice aux troubles de l’érection.

Les médicaments

L’érection peut être impactée par certains traitements : lutte contre l’hypertension, les problèmes hormonaux et les états dépressifs. Male Extra, ou encore SizeGenetics seront des alternatives naturelles face aux médicaments entrainant de lourdes conséquences et des effets indésirables sur le patient.

Les traumatismes

Une blessure à l’abdomen, lésant des nerfs et des artères, limitera bien évidemment la stimulation propice à l’érection.

Côté psychologique

Les hommes de moins de 50 ans sont ici essentiellement concernés. Inhibition liée au sexe, manque de confiance en soi, timidité maladive : “le serpent se mordra rapidement la queue”.

Être performant au lit

L’angoisse de ne pas être à la hauteur  suffit à annihiler toute érection. La clé résidera dans le dialogue avec le partenaire et/ou une consultation auprès d’un sexologue.

Les problèmes de la vie quotidienne

Les soucis personnels et professionnels génèrent un stress qui se répercutent sur la libido (soucis financiers, perte d’emploi, décès, etc.). Le stress est généralement l’ennemi du lâcher-prise favorisant l’érection.

La vie à deux

Rien de pire que la routine pour chasser toute forme de désir et d’excitation sexuelle. Logique alors d’être confronté à un membre récalcitrant. Un “vieux couple” devra faire preuve de volonté et d’imagination pour pimenter à nouveau ses ébats.

Les tensions entre partenaires (conflits, jalousie, infidélité, manque de communication et de coopération, dévalorisation) sont des antidotes à l’amour et à l’érection. Il est indispensable d’entamer une thérapie de couple si on souhaite vraiment retrouver une vie sexuelle harmonieuse.

Manque d’estime de soi

La confiance en sa virilité est mise à rude épreuve lors d’une dépression ou d’une grave maladie.

Il faut parfois fouiller dans sa propre histoire pour retrouver des éléments expliquant l’impuissance. La peur des femmes, une mauvaise image du couple parental, une éducation psycho-rigide avec une sexualité taboue, une agression sexuelle dans l’enfance : les exemples sont légion.

La communication reste un élément clé pour résoudre les problèmes d’érection, que ce soit avec son conjoint ou un professionnel de santé (médecin généraliste ou spécialiste, psychiatre ou sexologue).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here