Couple : Tout savoir pour durer !

Tout couple connaît des moments difficiles. Les conseils des psychologues pour les gérer sans drame – Et faire rimer amour avec toujours !

Quand cela ne tourne plus très rond dans un couple, chacun a tendance à se renvoyer la balle.

Bref, c’est toujours la faute de l’autre…! Or les choses ne sont pas aussi simples et chacun doit savoir se remettre en question. Et puis, il faut savoir aussi que certaines crises peuvent avoir du bon. Dans la mesure, bien sûr, où l’on sait les gérer…

C’est ce que nous apprend le Dr Serge Hemez, psychiatre, psychanalyste et thérapeute conjugal et familial, dans La Danse du couple, écrit avec Danièle Lauder. D’après ce spécialiste, ce sont les crises qui font durer et évoluer les couples ! Une idée originale qui mérite quelques explications.

VOUS NE VOUS ÊTES PAS CHOISIS PAR HASARD

On croit qu’on est tombé amoureux de lui parce qu’il était beau, fort, et qu’il était du même milieu, mais on ignore les raisons profondes qui nous ont fait décider : c’est l’homme de ma vie. Bien sûr, il nous rassurait. Ce dont on ne se doutait pas, c’est que nous aussi nous le rassurions ; le côté “femme fragile” lui permettant de se sentir homme.

Chacun trouve ainsi en l’autre un écho de ses faiblesses et de ses fragilités.

Tous les couples se fondent sur ces complémentarités. C’est ce que les psys appellent le “pacte inconscient”. Quoi qu’il arrive, c’est ce pacte qui nous fait rester ensemble.

SACHEZ PRENDRE DU RECUL

Au fil des ans, chacun a évolué à son rythme… en entraînant l’autre dans sa propre évolution. C’est ainsi que les couples avancent. L’un va parfois plus vite que l’autre, mais il ne faut ni lui en vouloir ni s’en désespérer. Pas facile d’accepter la différence qui frise parfois l’indifférence. On peut ne plus le désirer, le rejeter, avoir envie de le quitter. Ce n’est pas parce qu’il a changé, c’est parce qu’il ne comble pas tous nos besoins. La vie conjugale crée des frustrations et des insatisfactions dont il n’est pas responsable.

D’ailleurs, lui aussi les éprouve. Alors, au lieu de le remettre en cause, mieux vaut parler de ce qui ne va pas entre vous.

CESSEZ DE TOUJOURS TOUT LUI REPROCHER

“Quand je pense à tout ce que j’aurais pu faire de ma vie avec un autre.”

Qui ne s’est jamais fait cette réflexion ! En effet, avec un autre, on serait peut-être partie au Pérou par exemple… mais on n’aurait pas fait ces magnifiques enfants !

Parler, ce n’est pas accuser. La valse des reproches est pourtant la danse favorite des couples en crise. “Pourquoi tu me parles sur ce ton ?”

“Je ne suis pas ta bonne”

“Tu ne fais pas attention à moi”. Or, souvent, le pauvre accusé n’y est pour rien. On attend de lui ce qu’il ne peut pas donner. On le transforme en bouc émissaire, on l’agresse et on coupe la communication qui se transforme en double monologue.

Mieux vaut dire « J’aimerais bien aller au restaurant ce soir » ou « Je t’invite au restaurant ce soir » plutôt que “Pourquoi tu ne m’emmènes jamais au restaurant ?” ou “Tu n’as jamais envie de rien faire'”.

NE RENONCEZ PAS À VOS DÉSIRS

Ce n’est pas parce que l’on vit en couple que l’on doit tout faire ensemble.

Un couple, ce n’est pas une prison mais une ouverture. Bien sûr, il faut tenir compte de l’autre, mais il ne faut pas non plus renoncer à tout sous prétexte qu’il ne le supporterait pas.

Tout se négocie, à condition de s’exprimer clairement. Vous avez envie de partir sans lui en week-end ? Pourquoi ne pas oser le dire ?

Il ne vous a peut-être jamais avoué qu’il avait envie de se retrouver un peu seul à la maison pour une fois… ou faire la fête avec ses vieux copains. Et vice-versa. Il ne faut pas se sentir rejeté pour autant. Ce que chacun fait de son côté entre dans le “pot commun”, vous nourrit et vous enrichit tous les deux.

NE VOUS ISOLEZ PAS DE VOTRE ENTOURAGE

On le sait, mais cela reste difficile à accepter : les femmes adorent l’intimité, les hommes ont tendance à la fuir. Les femmes ont besoin de parler et de partager, les hommes sont d’avantage tournés vers l’extérieur.

Les femmes, elles, privilégient leur famille.

Mieux vaut comprendre et admettre une fois pour toutes qu’un mari n’est une amie. Et les amies sont indispensables dans la vie. Parce que tout investir sur une seule personne est insupportable et pesant pour elle.

RESPECTEZ L’AVIS DE L’AUTRE

On n’est pas obligé d’être d’accord sur tout ! On peut avancer ensemble avec des goûts, des aspirations et des convictions différentes. A quoi bon infliger à un homme qui n’aime pas le cinéma un film que l’on appréciera mille fois plus avec une amie ? Les hommes sont souvent surpris de la foudre qu’ils déclenchent quand ils ne sont pas d’accord avec leur femme.

Il ne faut pas s’étonner, après, qu’ils ne parlent pas beaucoup.

D’un autre côté, ce n’est pas parce que l’on a construit ensemble un couple et une famille que l’on gomme d’un coup de baguette son éducation, ses habitudes depuis l’enfance, les valeurs que nos parents nous ont transmises. On garde tous des traces de nos premières émotions, de nos bagarres avec nos frères et sœurs – tout ce qui nous a marqués et façonnés avant la rencontre et que les psys appellent la “mythologie familiale”.

Quand les différences resurgissent, on est déstabilisé. Rien de plus normal pourtant. L’autre existe, son histoire aussi, on ne peut pas ne pas en tenir compte, ni lui en faire grief !

NE FAITES PAS DE CHANTAGE AFFECTIF

Quand un couple bat de l’aile et que l’un des deux tombe malade par exemple, il est tentant de penser qu’il l’a fait exprès. Inconsciemment, bien sûr.

Pour que l’autre soit plus gentil, plus attentionné, plus présent. Ou pour éviter une séparation. C’est en tout cas ce que pensent beaucoup de gens sans oser vraiment le dire.

Or, cette idée est fausse. Même si, effectivement, beaucoup de maladies ont une composante psychosomatique et si l’on est plus vulnérable quand on est fragilisé psychologiquement et affectivement, personne ne se rend physiquement malade pour éviter une séparation. La maladie peut rapprocher un partenaire indifférent, mais accuser quelqu’un d’être tombé malade pour cela serait une erreur.

Par ailleurs, les infidélités et les mauvaises pensées”, cela existe. Mais faut-il les avouer ? Certes, c’est une bonne manière de se déculpabiliser mais cela revient à infliger à son partenaire des souffrances inutiles.

Mieux vaut se poser la question : “Qu’est-ce qui me manque tant dans mon couple pour que j’aie envie de prendre le risque de tout casser ?”

NE CROYEZ PAS TROP AUX CONTES DE FÉE

Selon un dicton, “ailleurs, l’herbe est toujours plus verte”. Il suffit d’allumer la télé pour voir défiler des stars qui ont l’air de passer avec bonheur de passion en passion. On peut se faire manipuler par ce “conte de fées moderne” qui n’a rien à voir avec la vraie vie. Être amoureux de l’amour, ce n’est pas aimer.

On envie certains couples amis qui semblent parfaits. Or, tous les couples traversent des crises. Et tout le monde éprouve à un moment ou l’autre un sentiment de frustration dans sa vie conjugale.

NE ROMPEZ PAS LE DIALOGUE

On évite de se laisser engloutir dans la vie de famille, le travail, tout ce qui mobilise et fait oublier qu’un couple se compose de deux personnes qui ont besoin de se retrouver, de se parler. De prendre le temps d’être ensemble. Pour ne pas se retrouver comme deux étrangers sous le même toit quand les enfants partent ou quand on prend sa retraite.

N’ATTENDEZ PAS TOUT DE L’AUTRE !

Il ne faut pas tout attendre du couple. Comprendre que les rôles des hommes et des femmes ont changé et qu’il est nécessaire de s’adapter en permanence.

Après tout, si l’on est toujours ensemble, c’est parce que l’on s’aime, mais aussi parce qu’on sait que l’amour, la tendresse, la complicité, tout ce que l’on a fait ensemble n’a pas de prix. Alors, pariez sur ce couple que vous avez si bien construit puisqu’il a tenu jusqu’ici !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here