L’évolution des métiers du secteur du service à la personne en France

Apparues dans les années d’après-guerre sous le nom d’aide-ménagères, les aides à domicile ou auxiliaires de vie sociale jouent un rôle important auprès des personnes âgées. Vitalliance : expert du service a la personne propose son savoir-faire dans l’exécution des tâches quotidiennes, l’aide à la toilette et l’habillement pour permettre aux personnes âgées de garder leur dignité et la maitrise de leur mode vie.

Une profession longtemps mal reconnue

Au-delà du maintien de l’estime de soi et de l’identité de la personne âgée face au deuil, le service à la personne permet aussi d’entretenir un lien avec le monde extérieur, qu’il s’agisse d’amener les intervenants extérieurs à l’intérieur (médecin, infirmière, bénévole, famille amis) ou d’effectuer les courses auprès des commerçants, des banques, des postes et des pharmacies quand ceux-ci ne viennent pas à domicile.Cependant, la profession a toujours souffert d’un certain manque de reconnaissance à cause d’une ambiguïté quant à la définition du rôle des aides-soignantes.

Créée dans les années 50, la profession n’a été formellement définie que par une convention collective en 1983. Par ailleurs, le souhait des bénéficiaires des services des aides-soignantes d’une professionnalisation du métier par une meilleure formation et un meilleur encadrement au sein d’une entreprise a entrainé une inflation au niveau du coût des prestations.

La prééminence de l’économie marchande qui ne va pas souvent de pair avec l’économie sociale va désorganiser le secteur de l’aide à domicile en voulant formaliser le service et le réduire à un simple produit mercantile. La rationalisation et la recherche de rentabilité a entrainé une forte concurrence entre les différentes entreprises de services d’aide à la personne au niveau du prix et au détriment de la qualité de service car les assistantes de vie ont été scandaleusement exploitées par les employeurs.

Un enjeu collectif

Heureusement, au début des années 2000, les acteurs du secteur se sont concertés pour une véritable redéfinition de la profession autour d’une convention collective unique qui a accompagné l’instauration d’un Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Vie Sociale. L’intervention à domicile a alors évolué vers un suivi et un soutien de la personne âgée dans la vie quotidienne de son choix, aussi bien dans les activités individuelles que celles pratiquées au sein de la société.

La dénomination d’aide à domicile est devenue auxiliaire de vie sociale, qui traduit l’esprit et la volonté d’intégration et de participation dans le système social même si la société actuelle est tournée vers l’individu. Cette nouvelle approche va à l’encontre de celle “individualiste” des politiques « publiques » axées sur l’individualisation des prestations et de la solvabilisation, mais aussi celle du grand public qui voit la vieillesse comme une épreuve individuelle et non un fait collectif de société.

Chez Vitalliance : expert du service a la personne, outre leurs qualifications techniques et leur savoir-faire spécifique, les auxiliaires de vie mettent également en lumière la complémentarité des soutiens de la famille et des prestations des professionnelles, et ce, par leur présence au domicile des personnes âgées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here