Pour réussir examens sans stress : les bons plans phyto et homéo

stress homeopathie

Stress, problèmes de concentration et de mémorisation peuvent faire rater le brevet ou le bac. Les bons plans pour aider les ados à être au top de leur forme. En juin, les collégiens passent le brevet, les lycéens le baccalauréat.

Avant, il y a les révisions qui mettent la mémoire à rude épreuve. Celle-ci doit fonctionner intensivement. Au fil des jours, la charge de travail peut également déséquilibrer l’organisme, qui réagit par du mauvais stress : palpitations, irritabilité, troubles du sommeil… Pour que les jeunes soient en forme pendant ces semaines de bachotage, un homéopathe et un phytothérapeute donnent leur ordonnance.

Les solutions en homéopathie

Les ados inquiets y auront recours un ou deux mois avant la date des examens. Elle permettra non pas d’échapper au stress ou aux problèmes de mémorisation, mais de diminuer ces symptômes. Les jeunes, sereins, attendront l’apparition des symptômes pour réagir. Mais le délai d’action est rapide : le jour même.

Tous les remèdes homéopathiques cités ci-dessous seront administrés en 9 CH, à raison de trois granules toutes les deux à trois heures. Les ados qui ont besoin d’avoir recours à plusieurs médicaments intervertiront dans la journée.

Comment se traduit sa fatigue ?

Par un surmenage intellectuel, accompagné de maux de tête : prendre Kalium phosphoricum.

Par un état dépressif ; l’adolescent est pâle, triste, “se traîne” : prendre Phosphoricum acidum.

Il ne se concentre plus

Il se plaint d’avoir du mal à fixer son attention : prendre Aethusa.

Son problème de concentration est dû à un abus d’excitants (café, thé, médicaments psychostimulants…) : prendre Agaricus.

Il a des troubles de mémoire

Ils peuvent prendre différentes formes.

Il ne se souvient de rien, il a besoin de grignoter pour arriver à travailler : prendre Anarcardium.

Il a des pertes de mémoire à la suite de révisions prolongées dans la nuit. Il ne peut plus rien apprendre, il sature : il faut recourir à Cocculus.

Il est angoissé

Certains adolescents, fragiles émotionnellement, redoutent ces périodes d’examens à cause du stress et de l’angoisse.

Il a le syndrome de la page blanche : prendre Gelsemium.

Il est stressé et souffre de vertiges, d’agitation, d’un besoin de manger du sucre. Heureusement, il conserve ses moyens et il est performant devant son sujet d’examen. La prise d’Argentum nitricum l’aidera.

La veille et le jour J

L’adolescent est stressé. Il a besoin d’avoir une mémoire performante et un grand ‘pouvoir de concentration, ce qui risque, en fin de journée, de lui provoquer des maux de tête. Pour combattre ces problèmes, prendre, en alternant toutes les deux heures : Gelsemium, Anacardium, Aethusa et Kalium phosphoricum.

Retrouvez toutes les solutions d’Homéopathie avec Lasante.net.

Les solutions de phytothérapie

Votre adolescent est exténué

Donnez-lui soit de la gelée royale, riche en poly-vitamines et en oligo-éléments, qui permettent de combler les carences accumulées durant l’hiver ; soit du ginseng qui stimule le corps et l’esprit.

La bonne dose : une gélule par jour le mois qui précède les examens.

Il n’arrive pas à se fixer sur son travail

Il a besoin d’être aidé : l’éleuthérocoque est un stimulant cérébral qui agit sur la concentration. Le cassis accroît l’activité intellectuelle en agissant sur les glandes surrénales.

La bonne dose : une à deux gélules chaque matin, le mois précédant les examens.

Sa mémoire est défaillante

Cette difficulté est liée au stress, qui empêche la mobilisation intellectuelle. La passiflore est anxiolytique et fortifie la mémoire. On peut l’associer au ginseng pour plus d’efficacité.

Certains jeunes ont des défaillances de mémoire chroniques. Les pallier en prenant des gélules de petite pervenche.

La bonne dose : une gélule de ginseng et une de passiflore chaque matin pendant le mois qui précède le baccalauréat, ou deux gélules de petite pervenche chaque matin pendant un mois.

La veille et le jour J

Le plus important, pour l’adolescent, est d’optimiser ses capacités de concentration et de mémorisation, et d’évacuer le mauvais stress. Pour l’y aider, deux plantes : l’éleuthérocoque et la passiflore.

La bonne dose : une gélule de chaque, matin, midi et soir jusqu’à la fin des examens.

Selon les problèmes rencontrés, il est possible de panacher plusieurs plantes.

Attention à ne pas prendre plus de six gélules par jour au total.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here