Le sucre : un danger pour la santé cardiovasculaire

danger du sucre

Des études prouvent que les sucres ajoutés peuvent avoir un impact sur le bien-être cardiovasculaire, indépendamment d’autres problèmes de santé comme l’obésité et le diabète.

Statistiques surprenantes

Selon une étude publiée dans JAMA Internal Medicine, les personnes qui consommaient plus de 21 % de leurs calories quotidiennes provenant de sucres ajoutés avaient deux fois plus de risques de mourir d’une maladie cardiaque que celles qui consommaient moins de 10 % des calories provenant de sucres ajoutés.

En Europe, environ 20 % du sucre ajouté dans la consommation quotidienne provient de boissons sucrées comme les sodas et les jus.

Il est important de noter que les résultats étaient cohérents entre les groupes d’âge, le sexe, le niveau d’activité physique, le poids et les autres habitudes alimentaires. Ainsi, lorsqu’il s’agit de santé cardiaque et de consommation de sucre ajouté, nous sommes tous sur le même pied d’égalité.

Le problème avec le sucre, c’est que lorsqu’il est ingéré, votre corps réagit en libérant de l’insuline, et lorsque cette pointe se produit continuellement, elle commence à endommager la paroi de vos vaisseaux sanguins et de vos parois artérielles, les laissant enflammés. Avec ce tissu fragile dans un état inflammatoire constant, la santé cardiaque s’effondre.

Comprendre les étiquettes alimentaires

Alors, disons que vous êtes à la maison et que vous êtes prêt à réduire votre consommation de sucre. Il y a certaines choses que vous devez savoir, et la lecture des étiquettes est la plus importante !

Les pseudonymes du sucre sont plus fréquents qu’on ne le pense, alors en lisant une étiquette, faites attention : malt d’orge, sucre de betterave, cassonade, sucre de canne ou de datte, cristaux de jus de canne, jus de canne à sucre pur, jus de canne évaporé, jus de canne séché, caramel, sirop de maïs, sirop de maïs à haute teneur en fructose, jus ou concentré de fruit, sucre doré ou sirop, sucre brut, sirop de raffinage, sorgho, sucre turbiné, sucre jaune et tous les ingrédients se terminant par “-ose” comme le saccharose, dextrose, glucose, maltose, lactose, éthyl maltose, fructose et levulose.

“Sans sucre ajouté ” ne peut être utilisé que si aucun sucre ou ingrédient contenant du sucre n’a été utilisé pendant la transformation du produit. Cependant, il peut y avoir du sucre dans l’aliment qui se trouve à l’état naturel. Par exemple, le jus de fruit peut être étiqueté “sans sucre ajouté” mais contiendra beaucoup de sucre parce que le fructose (un type de sucre) est naturellement présent dans les fruits.

Ne vous inquiétez pas ! Les sucres naturellement présents dans les aliments crus comme les fruits sont acceptables tant que vous mangez la chair fibreuse qui les accompagne. Ce sont les sucres que notre corps est censé métaboliser et utiliser.

Les produits étiquetés “sans sucre” contiennent moins de 0,5 gramme de sucre par portion, selon les directives de la FDA. Cependant, ces produits contiennent souvent de grandes quantités d’édulcorants artificiels pour combler le vide laissé par l’élimination du sucre. Les édulcorants artificiels courants sont l’aspartame, le sucralose et la saccharine. Votre corps traite ces ingrédients différemment, et avec difficulté j’ajouterais, parce qu’ils sont pour la plupart d’origine humaine et ne sont pas destinés à être ingérés ou métabolisés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here